>
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 I'm coming for your headstone || VITANY "SIX" VELVET.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: I'm coming for your headstone || VITANY "SIX" VELVET.   Ven 24 Juil - 19:49



•• IT'S BIGGER ON THE INSIDE
 
Peu de gens peuvent se vanter de la connaître suffisamment pour en peindre un portrait exact, car elle est légèrement sauvage et ne se laisse pas approcher facilement. C’est une solitaire, disons-le, et l’image qu’elle renvoie ne reflète pas forcément sa véritable personnalité. Etant donné que son travail fait à quatre-vingt-dix pourcent partie de sa vie, qu’il rythme ses journées entre deux courtes nuits de sommeil, nous allons donc parler de son attitude professionnelle. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Vitany est quelqu’un qui apprécie, que dis-je, qui adule l’ordre, l’autorité et le respect de la hiérarchie. Très droite dans ses bottes, elle est également pointilleuse sur son travail. Aussi ses supérieurs ont-ils toujours eu d’elle l’image d’une fille exemplaire, suivant les protocoles à la lettre.

Néanmoins, derrière cet esprit ordonné et strict se cache quelqu’un d’assez frivole, qui apprécie ce qu’elle sait si bien nommer « l’anarchie dictatoriale ». C’est-à-dire qu’il lui arrive bien souvent de péter un  boulon, et que, pour se détendre, elle oublie totalement le reste et se contente d’exploser tout sur son passage, tel un monstre qui aurait été trop exposé aux rayons gamma. Et là, gare à ceux qui lui barreront la route. Cependant, elle parvient tant bien que mal à reprendre ses esprits et à se canaliser.

Ce qui est apprécié dans sa profession, car son efficacité sur le terrain et sa rigueur dans le travail font d’elle un agent hors pair à qui convient parfaitement le rôle. Ses proches - car oui, ils existent - lui reprochent parfois d’être trop rivée sur son travail et de ne pas savoir profiter du peu de temps libre qu’elle s’accorde. Son boulot est au centre de ses préoccupations, et, malgré le fait qu’ils vivent dans un monde peuplé de créatures plus étranges les unes que les autres, elle s’estime « contre-nature » de par son apparence et préfère se cacher aux yeux des gens.

Elle se considère comme une arme vivante, une sorte de robot à qui l’on aurait appris à avoir des sentiments et des émotions humains. Personne ne lui a encore jamais appris à se détacher de cette idée-là, et ce même après de nombreuses tentatives, elles restèrent toutes vaines. Détruite après ce qui lui est arrivé durant son adolescence, l’agent SIX se faufile à la vue des autres - collègues ou amis - pour ressentir de la tristesse ou de la colère. Elle se veut irréprochable aux yeux du monde, et surtout, aux yeux de l’Empire, qui, pour elle, est comme une mère suprême qu’elle veut rendre fière.


•• MIND PALACE

La plus grande phobie de Vitany, c’est sans doute de se voir destituer de son rang au sein de la SSRC. Cela serait à ses yeux la chose la plus honteuse et la plus dégradante qu’elle pourrait vivre. Aussi, il lui arrive de rêver qu’elle arrive au bureau en pyjama, ou nue, mais ça, personne ne le sait.

Il n’est pas rare de voir l’agent SIX se bidouiller ses impressionnants bras de métal. Vous la verrez ainsi souvent, un tournevis à la main, en train de dévisser ou de déboulonner son bras, son avant-bras ou sa main et de trifouiller l’intérieur avec aisance, en lançant parfois un ou deux jurons. Peu de gens peuvent se vanter de pouvoir faire cela.

Etant donné qu’elle ne possède pas de mains « humaines », elle ne peut pas remettre en place ses cheveux naturellement. C’est pourquoi elle remet de façon (trop) récurrente sa mèche d’un mouvement de tête ou bien en soufflant dessus. Cela peut paraître agaçant pour les personnes qui ne la connaissent pas. Certains collègues, bien ignorants et naïfs, s’en amusent parfois. A leurs risques et périls …

Dans la vie, Mademoiselle Velvet apprécie le travail avant tout. La mécanique est également une chose qu’elle aime faire. Le bidouillage, la réparation des différents appareils ou bien des véhicules la détend. Ou l’énerve, ça dépend.

Elle déteste les Minotaures, bien évidemment, mais elle a aussi un peu de mal avec les aliens, peu importe le type auquel ils appartiennent. Selon la jeune femme, ils ont plus de propension à être déviants que les humains. Surtout sur Terre.

Enfin, son surnom « SIX » ou « VI » est un surnom qui lui vient de son tatouage qu’elle arbore sur la joue. D’où vient-il ? Que signifie-t-il ? Plus d’informations à suivre dans l’histoire.

VITANY
VELVET
HUMAIN
IMPERIAL
•• SURNOM;
"SIX" ou "VI" (prononcer "Vi", comme la vie :D)
•• AGE;
32 ans
•• SEXE;
féminin
•• SEXUALITÉ;
Sexualiquoi ?
•• VIE SENTIMENTALE;
Mariée à son travail
•• LIEU DE NAISSANCE;
Le Capitole
•• LIEU DE VIE;
Le Capitole
•• MÉTIER;
Chef d'Equipe de la Faction d'Intervention du SSRC



•• PEAU;
Blanche.
•• YEUX;
Violacés (voir histoire pour plus d'informations).
•• CHEVEUX;
Roses (holo-teinture).
•• TAILLE;
1m70.
•• POIDS;
150kg (dont deux bras de 50kg chacuns)(le premier qui dit "à quand le régime ?" j'le bute eukay ?!).
•• SIGNES PARTICULIERS;
Deux énormes bras en acier, dont les mains sont démesurées, un tatouage sur la joue indiquant le chiffre romain 6, cheveux roses, yeux violets.
•• LET'S DO THE TIME WARP AGAIN
 
Nous sommes les déchets de la société, et nous avons toujours été traités comme tels. Je n’entends rien, je ne sens même plus mon corps. Mes muscles et mes os semblent flasques, je ne peux pas bouger. Mes yeux se plissent instinctivement - si instinct il reste vraiment - à cause de la lumière. Pourtant, la lumière peine à traverser les vitres recouvertes d’une épaisse couche de crasse. Je n’entends presque rien, si ce n’est des râles, des murmures et des mornes incompréhensibles. Rien ne bouge, tout est silence. J’ignore depuis combien de temps je suis ici.

Depuis combien de temps j’ai senti la lumière du soleil sur ma peau, respiré de l’air frais. Ici, le sol est jonché de matelas crasseux, de meubles pétés, de bouts de verres, de seringues usagées, de flacons presque vide … Ca pue le sang, l’urine, la merde, la crasse et le vomi … Mais mon nez s’y est tellement habitué que c’est devenu une odeur neutre. Ma bouche est pâteuse. Quand ai-je bu de l’eau pour la dernière fois ? Mangé quelque chose ? Je ne sais pas. La dernière fois que j’ai passé la porte de ce bâtiment désaffecté, c’est quand Mike m’a dit qu’un de ces aliens avait une nouvelle came du tonnerre qui te faisait voir des trucs complètement barrés, une drogue dure qui ravivait les tréfonds de ton imaginations. Maintenant, j’ignore où il est.

Ce qui m’a réveillée, c’est ce boucan au rez-de-chaussée. Une voiture s’est garée devant l’immeuble. Ils montent les escaliers. Peut-être une dizaine, sans plus. J’entends maintenant des cris. Faibles. De l’agitation. Je voudrais me cacher, mais je ne peux pas. Je n’y arrive pas. Ma main tremble, mes doigts se replient sur eux-mêmes sans que je ne puisse rien y faire. Ils sont rentrés dans la pièce. Je ne les vois pas, car tout est flou autour de moi. Mais je peux clairement les entendre. Un homme, vieux vu le son de sa voix, donne des instructions. J’ai du mal à comprendre, mais je crois savoir. Je devine maintenant leurs intentions. Je suis allongée sur ce matelas poisseux, les vêtements déchirés. Je crois même que je me suis vomie dessus. Ils arrivent à ma hauteur. Je distingue des silhouettes face à moi. Dorénavant, je peux entendre leurs voix très clairement.

« Emmenez-la. »



Journal du docteur Wafflestein.
Date Stellaire 0030-006123-2350 | Capitole
Expérience n°576. Jour 1.
Mes informateurs étaient de source fiable. Cet ancien appartement en ruines à la bordure du Capitole était bien plein de junkies. Etant tous sous l’emprise de stupéfiants, les sujets ont été facilement abordables. Les plus virulents ont réussi à s’échapper. Mes hommes de main ne tarderont pas à les attraper. Pour le moment, j’ai réussi à en obtenir 23. De jeunes gens solides, à l’organisme plus ou moins abîmés. 5 femmes et 18 hommes. Je baptiserai cette expérience la Naissance des Androïdes. J’espère que mes recherches porteront leurs fruits.

Date Stellaire 0040-006123-2350 | Capitole
Expérience n°576. Jour 2.
Je suis parvenu à trouver une chambre pour chacun d’eux. Certains montrent déjà des signes évidents de manque. Malheureusement, je ne puis subvenir à leurs besoins de stupéfiants. J’espère néanmoins que cela ne portera pas atteinte à mes résultats.

Date Stellaire 0100-006123-2350 | Capitole
Expérience n°576. Jour 6.
Les plus dépendants sont décédés. Je me doutais qu’un arrêt trop brusque de consommation de drogues aurait cet effet, c’est pourquoi j’ai prévu un grand nombre de sujets. Quant aux survivants, je vais commencer les tests dès demain. J’ai beaucoup d’espoir. Il reste 19 personnes. 3 femmes et 16 hommes.

Date Stellaire 0190-006123-2350 | Capitole
Expérience n°576. Jour 15.
J’ai commencé de simples greffes sur différentes zones de la peau. Les pièces d’acier venant de la décharge ne sont pas vraiment stériles, mais font l’affaire. Je procède à une voire deux opérations par jour. La plupart sont totalement amorphes, ainsi, j’économise des anesthésies. Le vol de masse serait vite détecté par les autorités. Mes contacts me permettent d’obtenir ce dont j’ai besoin. De toute façon, cette première expérience va rapidement faire le tri et ne laisser que les plus résistants.

Date Stellaire 0300-006123-2350 | Capitole
Expérience n°576. Jour 26.
Des infections se sont déclarées sur les sujets 3, 5, 10, 17, 20, 21 et 23. J’ai diversifié les zones de greffe afin d’analyser les différentes réactions, et voilà les conclusions que j’en tire: la moelle épinière, les yeux, le cerveau et les organes sont des endroits où les infections sont beaucoup plus sensibles aux infections que les autres zones où j’ai effectué les greffes sur les patients non-infectés. L’épiderme ainsi que les os ont l’air moins sujets à ce genre de réactions.

Date Stellaire 0130-009550-2350 | Capitole
Expérience n°576. Jour 39.
Les sujets 3, 6, 17, 20 et 21 sont décédés des suite de leurs infections. Les sujets 3, 10 et 23 sont dans un état critique, mais ne vont pas tarder à mourir comme leurs semblables.

Date Stellaire 0200-009550-2350 | Capitole
Expérience n°576. Jour 46.
Les 7 sujets infectés sont tous décédés. Il ne reste donc ainsi que 12 sujets viables, sur lesquels les greffes sont intactes. Début de l’expérience n°577 qui consistera à greffer des membres entiers faits de métal. Une véritable arme de guerre moitié humaine, moitié machine. L’Empire va me payer une fortune pour cette découverte.

Date Stellaire 0310-009550-2350 | Capitole
Expérience n°577. Jour 1.
J’ai enfin terminé les greffes sur les sujets survivants. J’ai greffé 6 paires de jambes mécaniques, ainsi que 6 paires de bras mécaniques sur les sujets, en essayant de mélanger entre les sujets mâles et femelles. 10 sont décédés durant les opérations, car mon contact au sein du corps médical du Capitole n’a pas réussi à me fournir des anesthésies dignes de ce nom. Le forage des os ainsi que la perforation de certains muscles leur a été fatal. Le plus difficile ayant été de masquer les hurlements des sujets. Il ne reste donc que 4 sujets vivants, à savoir les n°2, 6, 9 et 13. Trois hommes ainsi qu’une femme. Je vais maintenant tenter d’améliorer ces greffes lors de prochaines interventions chirurgicales.

Date Stellaire 0060-009790-2350 | Capitole
Expérience n°577. Jour 6.
Les améliorations ont été fructueuses. Le renforcement des os du bassins à l’aide de pistons et de broches sur les sujets portant la greffe de jambes était une bonne idée, car leurs squelettes ne supportait pas un tel poids. Je pense que le renforcement du squelette entier sera indispensable sur le long terme, notamment pour les sujets portant les greffes de bras. Je songe à du carbone, car il s’agit d’un matériau léger et solide.

Date Stellaire 0120-009790-2350 | Capitole
Expérience n°577. Jour 12.
Les patients n°9 et 13 sont décédés, car leurs squelettes se sont brisés lors de la tentative de station debout des sujets. Les sujets n°2 et 6 sont les seuls survivants. Chacun porte une greffe différente. J’ai amélioré les greffes avec un moteur central qui stabilise et soutient les mécanismes de façon plus stable. Je vais maintenant procéder à l’expérience 578 qui consiste à la connexion entre les greffes et les cerveaux des patients afin de leur permettre de les manier de façon autonome.

Date Stellaire 0200-009790-2350 | Capitole
Expérience n°578. Jour 7.
L’opération a été un échec sur le sujet n°2. Une hémorragie interne s’est déclarée, et le sujet est décédé. Je suis fatigué, et j’ignore comment procéder sur le sujet n°6. Je souhaite que cela soit un succès, car je ne désire pas tout recommencer à zéro.


Date Stellaire 0090-009036-2350 | Capitole
Expérience n°577. Jour 27.
Un de mes confrères est parvenu à m’offrir son aide durant l’opération du sujet n°6. En implémentant de l’ADN d’une espèce alien ayant une régénérescence des tissus accrue, le sujet a survécu. En revanche, nous pouvons noter un changement de la couleur des yeux, qui est passée du bleu au violet. Néanmoins, le reste de la greffe fonctionne, et l’éducation du sujet va pouvoir commencer. Un de mes contacts a cessé de me joindre, car il semble qu’il était sur écoute. La disparition des sujets a été remarquée. J’ignorais que les junkies étaient des êtres utiles à la société, mais qu’importe. La majorité des sujets ne sont que cendres dorénavant.


Journal du Capitole Times.
En cette date du 0200-962604-2351, le SSRC a fait une macabre découverte. En effet, le docteur Frank Wafflestein, chercheur et médecin radié de son ordre après avoir effectué des expériences non-autorisées sur ses patients dont nous vous parlions il y a de cela deux ans, a été arrêté le 00150-962604-2351 dans un laboratoire clandestin de sa fabrication. Les forces de l’ordre ont alors découvert qu’il s’adonnait, depuis plusieurs mois, à des expériences pour le moins étranges. Il aurait reçu l’aide de plusieurs médecins et chercheurs qui ont également été interpellés. Il greffait ainsi des membres mécaniques sur des personnes qu’il aurait préalablement kidnappées, selon les images et les comptes-rendus trouvés sur place. Ainsi, les 23 personnes enlevées, tatouées avec un « numéro de sujet » sur la joue et torturées sont pour la plupart décédées au moment où nous vous écrivons. La seule survivante de cette boucherie est une jeune femme de 18 ans. Elle est actuellement prise en charge par des médecins et les autorités, et son état est critique.


Je pensais que cela ne se terminerait jamais. Chaque fois que je le voyais entrer dans ma chambre, avec ses lunettes et son sourire diabolique, je me disais que c’était la fin. La souffrance était telle que je m’évanouissait à chaque mouvement, me réveillant à des heures et des jours totalement aléatoires. Je n’aimais pas les flics, à vrai dire, je les fuyais même comme la peste, mais leur venue fut comme une délivrance. Je n’ai passé que quelques mois dans ce labo’ délabré du docteur Foldingue, pourtant, voilà bientôt deux ans que je suis en rééducation dans ce centre.

Mes os semblent être en miettes, et chaque frémissement de mon corps est une horreur. J’ai vu plus de monde venir me voir que durant toute ma vie. Le seul avantage que je retire de cette expérience est que cela a agi sur moi comme une cure de désintoxication. La drogue est devenu le cadet de mes soucis. Je voudrais mourir, mais je ne peux pas. J’ai tenté de me tuer, et je cicatrise plus rapidement qu’un humain normal. Je me sens brisée, et mon corps entier me gêne.

Ma tête est la seule chose qui n’a pas été abîmé, et pourtant je souffre de migraines carabinées. Il y a cet officier de la SSRC qui vient me voir, presque tous les jours. Il est vieux, mais il semble inquiet pour moi. Son métier a l’air intéressant. Il m’en parle, dans les seuls moments où je suis tellement shootée que je suis capable d’être éveillée sans m’évanouir. J’ignore comment j’ai pu survivre.


Après quatre ans dans cette chambre, ça y est, c’est aujourd’hui que je sors. L’agent qui venait me voir souhaite que je fasse partie du Service de Sécurité et de Recherches du Capitole. Selon lui, j’ai des « atouts indispensables ». Je vais y réfléchir, mais avant, j’ai besoin de repos. De beaucoup de repos.


•• FASCINATING


•• PSEUDO;  Palmipède Saphique/Pingouine     •• SEXE;  Fille au masculin       •• AVATAR;  VI de League of Legends   •• COMMENT T'ES VENU SUR BANG BRO ?; BOOM BOOM BOOM BOOM, I want you in my room !     •• UN AVIS/SUGGESTION ?; C'est geuhnial ! Continuez comme ça !     •• DC ?; Non, plutôt Marvel.
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 13/03/2015
Messages : 261
Catégorie :
  • Humain
Présentation : sweet beast
Fiche de liens : warning shot
Crédits : 119

MessageSujet: Re: I'm coming for your headstone || VITANY "SIX" VELVET.   Dim 26 Juil - 17:57

VITANY

Bienvenue sur BANG! Bienvenue darling ♥ J'aime beaucoup l'histoire, le scénario que tu as imaginé toussa. Je te valide avec joie et sensualité. Je recense ton avatar et ton métier poulette.


• • •


INTRIGUE DU FORUM
RELATIONS
JOURNAL DE RP
LISTE DES MÉTIERS
DEMANDES DE VAISSEAUX
DEMANDES DE LOGEMENTS





There are plenty of ways that you can hurt a man and bring him to the ground. You can beat him, you can cheat him. You can treat him bad and leave him when he's down ••• #CRIMSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LucilleNoxyCosplay/
 

I'm coming for your headstone || VITANY "SIX" VELVET.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama;Change is coming to america
» Guess who's coming to dinner ( Nathaniel, K. Emily & Alden )
» The White Dragon is coming [PV Meï]
» Fanfic "Evil is coming"
» Winter Is coming

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG ! :: écrits :: fragments d'étoiles :: trou noir-