>
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
anipassion.com
Partagez | .
 

 Assiduity makes all things easy | ALCYONE MILLS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Date d'inscription : 13/03/2015
Messages : 74
Catégorie :
  • AS0
Présentation : Assiduity makes all things easy
Fiche de liens : Family means nobody gets left behind
Crédits : 86

MessageSujet: Assiduity makes all things easy | ALCYONE MILLS   Lun 13 Juil - 23:07


•• IT'S BIGGER ON THE INSIDE

Quand on est dans sa classe, on sait tout de suite qu'Alcyone est la petite je-sais-tout dans tous les cours. Quelque soit la question, elle y répond. A crois qu'elle a déjà fait le cursus, alors que pas du tout. C'est cette petite intello que, dans la logique, tout le monde détesterait. Mais ce n'est pas le cas. Rare sont les personnes qui détestent Alcyone. Il n'y a pas une once de méchanceté en elle, mais cela ne fait pas pour autant d'elle quelqu'un de naïf. Il n'y a que peu de filles dans sa classe, et Alcyone s'entend très bien avec les hommes. Et encore mieux depuis qu'ils savent qu'ils n'auront aucune chance avec elle, il n'y a donc de place que pour l'amitié, et ça convient à tout le monde. Elle n'as pas peur de se salir les mains en mécanique, et peut pirater presque n'importe quel ordinateur. C'est sans doute pour cela qu'elle est aussi apprécié de ses collègues masculins. Ca, et son sens de l'humour à tout épreuve.

Mais il ne faut pas se leurrer, si elle s'entend aussi bien avec les hommes, cela ne fait pas d'elle une fausse femme pour autant. Et elle aime tout autant ses cours de mécanique, que faire du shopping ou aller à Paradise Beach exhiber son dernier bikini avec ses copines.

En bref, Alcyone s'entend avec à peu près tout le monde. Il lui est certes arrivé d'avoir des désacords avec des gens, qui ne l'aimaient pas elle ou tout simplement qui n'aimaient pas les aliens. Mais en cas de conflits, elle préfère toujours opter pour la solution pacifique. A long terme, elle espère que ses études pourront l'ammener à travailler sur Vespea, dans la réparation de vaisseaux. Ses compétences sont d'ailleurs parfois très utile au petit vaisseau familial.

Si Alcyone est gentille à l'excès, il ne faut en revanche pas en profiter car elle accorde difficilement le pardon. Quand quelqu'un trahit sa confiance, elle ne l'oubliera jamais et ne pourra plus faire confiance à cette personne. En fait, la seule personne à qui elle pardonne tout, c'est sa mère.

Bavarde, elle ne l'est que trop. Mais elle parle rarement pour ne rien dire. C'est surtout qu'elle aime discuter avec les gens, de tout, mais pas d'elle même. Personne ne connaît vraiment sa vie privée ou son passé. Elle ne dit pas non plus qu'elle vit dans la Bordure Extérieure, synonyme de renegats ou de pirates. A ses amis du Capitole, elle prétend vivre sur Nel Prilla. Et inversement. Ce sont des mensonges, bien entendu. Mais pour se protéger, et protéger sa mère, elle n'as aucun remord à mentir. Et elle serait capable de pire que de simples mensonges.

•• MIND PALACE


▬ Quand elle était petite, Alcyone faisait des cauchemars et allait se réfugier dans le lit de Renata, sa mère. Cela lui arrive encore parfois aujourd'hui, après une dispute ou une mauvaise journée.
▬ Elle a l'habitude d'éteindre trois fois son réveil avant de s'extirper du lit.
▬ Très portée sur l'hygiène, elle prend une douche le matin -ce qui lui permet de bien se réveiller- et un bain le soir -ce qui lui permet de se relaxer après sa journée.
▬ Alcyone fait souvent la cuisine avec (et pour) sa mère, cette dernière n'étant pas très douée pour ça. C'est un rituel entre elles, qui sont déjà très complices.
▬ Elle n'arrive pas à rester plus de trois semaines en couple avec quelqu'un. Au delà de cette limite de temps, elle a un blocage -dont elle ne connaît pas encore la source.
ALCYONE
MILLS
AS0
CITIZEN
•• SURNOM;
Alcy. Petit poulpe, mais uniquement par sa mère.
•• AGE;
18 ans.
•• SEXE;
Féminin.
•• SEXUALITÉ;
Homosexuelle.
•• VIE SENTIMENTALE;
Célibataire.
•• LIEU DE NAISSANCE;
Inconnu.
•• LIEU DE VIE;
Morpheus.
•• MÉTIER;
Etudiante en Technologie et Ingénierie, Modèle photo de charme, trafiquante d'armes.



•• PEAU;
Bleue.
•• YEUX;
Bleus.
•• CHEVEUX;
Bleus.
•• TAILLE;
1m78.
•• POIDS;
64kg.
•• SIGNES PARTICULIERS;
Tout l'apparence d'Alcyone pourrait compter comme un signe particulier. Sa peau est bleue, et incrustée de minuscules écailles lisses. Quant à son crâne, il n'est non pas porteur de cheveux mais de sortes de tentacules.
•• LET'S DO THE TIME WARP AGAIN


Nuage moléculaire | 0 à 5 ans

« Alcyone, chérie, dépêche toi, je vais être en retard au travail ! »

C'est une odeur spéciale. Douce, sucrée, chaude, fleurie. L'odeur d'une maman. Une maman qui doit élever seule sa fille après le départ d'un époux un peu trop volage, et qui s'y applique. Alcyone est jeune, elle ne se souvient pas de son père. Elle est heureuse avec sa maman, car elle ne manque de rien. Surtout pas d'amour. Mais les temps sont durs, et sa maman elle ne peut plus se payer une nourrice, alors elle emmène sa petite fille au travail. Une boutique de chaussures sur le Capitole. Ce n'est pas grand chose, mais les affaires tournent mal. Alors la maman d'Alcyone a dut emprunter de l'argent, à des individus peu recommandables.

« Alcyone, pour l'amour du ciel, ne joue pas avec ses chaussures ! Va jouer dans l'arrière-boutique, tu seras un amour. »

Elle est un peu tendue, la maman d'Alcyone, aujourd'hui. Il faut dire qu'elle n'as pas encore remboursé son emprunt. Et les affaires sont dures avec des gens malhonnêtes. Alcyone pense qu'elle s'est fait gronder à tord, et alors que sa maman a le dos tourné, elle décide de l'embêter et se cache sous le bureau où se trouve la caisse. Personne ne peut la voir, mais elle, elle peut tout voir. Cela l'amuse, et si elle faisait sursauter les prochains clients ?

« Alcyone, où es-tu ma ché... Oh bonjour messieurs. »

Ils entrent dans la boutique, et ferment la porte derrière eux. Alcyone les voit, ces hommes tout en noir. Ils n'ont pas l'air de vouloir acheter des chaussures. Ils disent des choses qu'elle ne comprends pas, mais elle comprends que sa maman a peur. Alors elle a peur elle aussi, ce sont des méchants hommes. Elle se terre dans sa cachette, Alcyone. Et se boucher les oreilles ne suffit pas à étouffer le bruit des balles qui déchiquettent la chair. Se boucher les oreilles ne l'empêche pas de voir sa maman s'effondrer sur le sol. Fermer les yeux ne l'empêche pas de sentir ce liquide chaud couler jusqu'à ses petits pieds dénudés. Elle entend les hommes partir. Au bout de quelques secondes qui lui semblent une éternité, elle rampe hors de sa cachette, jusqu'à sa maman. Elle sait que maintenant ce n'est plus sa maman. Plus vraiment. Mais elle caresse sa peau beau à la fois douce et finement écaillée. Elle ramasse le sang dans ses petits mains en coupe, pour essayer de le remettre à l'intérieur. Ses joues azur sont inondées de sel.
Alcyone est trop occupée, elle ne voit pas la femme arriver. Pas tout de suite. Mais elle fini par la remarquer. Elle est belle. Elle la dévisage. Elles se dévisagent mutuellement. Alcyone voit de la compassion dans ce regard presque éteint, même si c'est loin d'être le cas. Alors quand la femme lui tend la main, elle la prend sans hésiter.

Proto étoile | 5 à 10 ans

« Elle est plutôt rare, je peux vous en donner un très bon prix, vous savez. »

Alcyone ne l'aime pas trop, cet homme. Il sent pas très bon, et il l'as touché là où elle ne voulait pas. Mais elle aime cette femme. Renata, qu'elle s'appelle. Elle ressemble parfois un peu à un homme, mais c'est parce qu'elle cache qu'elle est douce aussi. Comme sa maman. Elle lui a fait voir pleins de gens, surtout des hommes, Alcyone ne comprend pas. Elle cherche son papa ? Il paraît qu'elle est rare, mais elle ne sait pas trop ce que ça veut dire. Rare comme quand maman l'appellait "Ma perle rare" ?
Mais les jours passent... Et finalement elle ne revoit plus les hommes. Tant mieux, parce qu'elle commençait à faire des cauchemars. Elle reste avec elle, Renata. Elles font un voyage, et vont habiter dans un endroit glacé. Aquilae.

« Il ne faut pas que tu sortes d'ici, il y a des gens dangereux dehors. »

Renata a toujours raison, alors Alcyone l'écoute. Elle reste dans le minuscule appartement, qui ressemble à un ancien laboratoire. Il y fait très froid la nuit, mais elle aime bien, parce que comme ça elle peut dormir tout contre sa nouvelle maman. Alcyone voit que ça la gène un peu, Renata, quand elle l'appelle "maman". Mais elle ne fait pas exprès. La première fois, c'est sortit tout seul. Depuis, elle ne peut plus s'en empêcher. Après tout, Renata est comme sa maman. Elle sent bon, elle a la peau douce.
Pendant des mois, des années, le monde d'Alcyone ne tourne qu'autour de Renata. Elle ne voit qu'elle, et cela lui convient. Elle apprends à lire, écrire, compter, et elle adore ça. Elle demande à Renata de lui apprendre pleins de choses. Et la vie est belle.

« Alcyone, on s'en va ! »

C'est la panique. Le bruit, les tremblements. Alcyon n'est pas bête, et du haut de ses dix ans, elle entend le bruit des bombes pour la première fois. Le plafond s'effondre, les murs se fissurent. Mais rien ne compte hormis sa main dans celle de Renata. Elle court. Aussi vite que possible. Vers leur salut. Morpheus. Le vaisseaux d'ébène qui les emmène loin de la géante glacée.

Nébuleuse planétaire | 10 ans à 16 ans

« On est pas bien en vadrouille ? »

Car c'était désormais leur vie, à Alcyone et Renata. Vivre dans le Morpheus, s'arrêter à intervalles régulièrement pour le ravitaillement, l'essence, les choses essentielles. Cela ne déplaisait pas à Alcyone, elle aimait cette vie nomade. Elle avait même le droit d'accompagner Renata faire les courses sur les différents marchés. Celui de V-Solarii la laissa rêveuse de longs mois. Et puis ce fut le jour fatidique.

« Maman, je veux aller à l'Académie. »

La cigarette fut emmenée tout droit vers la mort, coincée entre les lèvres de Renata. Son poing est serré. C'est un non catégorique. Pour la première fois de sa vie, Alcyone se sent vraiment blessée. Elle attendit une semaine, avant que Renata ne s'absente pour un travail, et s'embarqua dans un vaisseau qui faisait la navette jusqu'à Nel Prilla, où elle passa en douce l'examen d'entrée pour la filière technologie et ingénierie. Elle revint avec un résultat parfait, 100/100, qu'elle posa sur le tableau de bord du Morpheus avant d'aller se coucher. Renata fini par accepter. De toutes façons, même si elle n'avait pas dit oui, elle avait eu la preuve qu'Alcyone y serait allée quand même.

Les études furent une véritable révélation pour Alcyone. Elle qui n'avait jamais eu d'amis, devint rapidement, et à son grand étonnement, très populaire. Tout comme elle était la première de sa promotion. Elle savait que Renata était fière de ses résultats, même si elle n'en faisait pas grande démonstration. Tout allait pour le mieux.

Géante bleue | 16 ans à 18 ans

« C'est vraiment génial que tu acceptes de poser nue, poupée. »

Alcyone sourit en face de l'objectif. Elle n'as pas la majorité Uranienne qu'elle accepte de faire des photos de charme. En cachette bien sur. Celles qu'elle montre à sa mère son habillées, décentes. Elle sourit parce qu'elle sait que ces mâles la désirent, et qu'il ne l'auront jamais. C'est parce qu'elle ne ressent aucun désir pour eux qu'elle arrive à se mettre ainsi à nu sans aucune honte, sans aucune peur. Et ses photos, les habillées, sont un beau prétexte. Car Alcyone cache désormais ses petits secrets. Grâce à son intelligence et sa passion pour tout ce qui est mécanique et technologique, elle s'est lancée dans le trafic d'armes. Un petit trafic, mais qui lui permet de ramener des crédits à la maison, au Morpheus. A sa mère. Elle veut l'aider comme elle peut. Et quand on lui a proposé des photos de charme, elle n'as pas put refuser. Cela fait de l'argent supplémentaire, et il faut bien avouer qu'elle trouve cela particulièrement amusant. Elle s'épanouie, Alcyone.



•• FASCINATING


•• PSEUDO; Rory. •• SEXE; Volontiers. •• AVATAR; Liara T'Soni # Mass Effect •• COMMENT T'ES VENU SUR BANG BRO ?; I'm the monster's mother. •• UN AVIS/SUGGESTION ?; We'll bang ok ? •• DC ?; Maxine Caldin.



   
Couleur d'Alcyone || •• darkcyan
   I have a place I can call my own
That's where I go til the night is gone
I travel my mind and into my heart
Nobody knows when I go that far
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-a-n-g.forumactif.org

Date d'inscription : 13/03/2015
Messages : 119
Catégorie :
  • Humain
Présentation : your skin makes me cry
Fiche de liens : bruises
Crédits : 277

MessageSujet: Re: Assiduity makes all things easy | ALCYONE MILLS   Jeu 16 Juil - 1:15

ALCYONE MILLS

Bienvenue sur BANG! Mon bébé, tu sais que tout est parfait est que voilà uhuh *dirtyface*


• • •  


INTRIGUE DU FORUM
RELATIONS
JOURNAL DE RP
LISTE DES MÉTIERS
DEMANDES DE VAISSEAUX
DEMANDES DE LOGEMENTS




••• silas crache en MidnightBlue

« I must have been through about a million girls, I'd love 'em then I'd leave 'em alone, I didn't care how much they cried, no sir. Their tears left me cold as a stone but then I fooled around and fell in love. I fooled around and fell in love, since I met you baby. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Assiduity makes all things easy | ALCYONE MILLS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Maxime Mills [Gryffy]
» eurydice&basile ❝ all these little things ❞
» Présentation de Carter Mills
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG ! :: écrits :: fragments d'étoiles :: ceinture d'astéroïdes-