>
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Date d'inscription : 30/04/2016
Messages : 7
Catégorie :
  • Humain
  • AS1
Crédits : 80

MessageSujet: Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation   Sam 30 Avr - 18:22


•• IT'S BIGGER ON THE INSIDE
 
Je ne suis pas quelqu’un de furieusement spécial, si on fait abstraction de la présence constante de mon symbiote dans mon esprit. Globalement d’un naturel calme, il n’en faut cependant pas forcément pour que je m’emporte, que ce soit de grandes envolées lyriques ou des pétages de plombs monumentaux, tout peut y passer, même une leçon de philosophie. C’est comme ça, j’ai toujours l’air calme, gentil et posé, mais en réalité je suis un véritable bouillon émotionnel toujours au bord de déborder, cependant, ce n’est pas pour autant que je ne sais pas me concentrer et faire mon travail, autrement je ne serais pas devenu un mercenaire.

Mon grand-père était un concepteur d’arme qui devait certes concevoir des outils de mort, mais suivait en parallèle ces propres principes, aussi m’apprit-il vite que rien ne comptait plus que la vie que l’on préserve, la nôtre, et celle de ceux que l’on aime, parfois même au point de se mettre en danger soi-même. Un principe qui reste définitivement ancré en moi et qui m’a déjà valu plusieurs accrochages avec des clients potentiels.

De même, ma mère m’apprit l’importance de la tolérance, « Ce n’est pas parce que l’on est différent que l’on ne peut pas discuter et s’entendre », ce principe ci est celui qui définit ma façon d’aborder le monde. Peu m’importe les origines des gens qui me contactent ou leur moyens, tant qu’ils sont ouverts au dialogue, je suis prêts à les écouter.

Enfin, mon père me transmis la persévérance, et peut-être bien aussi l’entêtement. Son dévouement à ses recherches avaient tant passionnés les autres membres de la station qu’ils était une fois arrivé qu’on se demande si l’on pourrait faire le repas prévu sans devoir faire un tour dans toutes les maisons avant pour rassembler assez de nourriture. C’est pourquoi, je poursuivrais toujours une mission jusqu’à son accomplissement, où que mon client me convainque d’arrêter.

•• MIND PALACE


Une manie étrange peut parfois être observée, un mouvement similaire à celui de remonter des lunettes sur le nez, il s’agit d’un reste de jeunesse lorsque je portais régulièrement des lunettes.

On peut aussi noter qu’il vaut mieux ne pas trop insister pour en savoir plus sur mon bras si je n’ai pas envie d’en parler, ça peut tourner au vinaigre dans ces cas-là.

Le surnom de Cyriann est apparu d’un peu nulle part, mais il m’est resté, aussi je l’utilise dans la plupart de mes discussions quand je n’ai pas envie de m’étendre sur mon identité. Le second vient évidemment du fait de la présence de Zéphyr à mes côtés.

Zéphyr et moi sommes inséparables, il en va de notre survie à tous les deux, mais la distance qui peut nous séparer s’avère assez permissive, globalement, tant que nous nous trouvons sur une planète de la taille de la Terre, nous pouvons nous déplacer séparément comme bon nous semble.
Cyrille
DUFFOUR
Humain/AS1
Versus
•• SURNOM;
Cyriann/ Dragonnier d’émeraude
•• AGE;
21 ans (physique) 
81 ans (documents officiels)

•• SEXE;
mâle
•• SEXUALITÉ;
Hétéro
•• VIE SENTIMENTALE;
/
•• LIEU DE NAISSANCE;
Station Autonome Biara
•• LIEU DE VIE;
Vaisseau expérimental Nirvana
•• MÉTIER;
Mercenaire



•• PEAU;
Bronzée
•• YEUX;
Bleus tournant au vert émeraude sous certaines circonstances
•• CHEVEUX;
Châtains coupés courts
•• TAILLE;
165cm
•• POIDS;
60kg
•• SIGNES PARTICULIERS;
Bras droit cristallisé caché sous un bandage
•• LET'S DO THE TIME WARP AGAIN
 
J’ai eu une enfance peut-être un peu particulière. 

D’aussi loin que je me souvienne j’ai vécu sur la station où travaillaient mes deux parents, Biara, un endroit étrange paumé au beau milieu de nulle part dans l’espace. Cette petite station était un centre expérimental en plus d’être en lui-même une expérience, la station fonctionnait sur un modèle autarcique total, elle fabriquait elle-même les ressources nécessaire à la subsistance de ses habitants et n’avait pas besoin de réel contact avec le monde extérieur.
En tant que centre expérimental, la station était principalement peuplée par des chercheurs et leurs familles, la mienne regroupait mon grand-père, un concepteur d’armes, ma mère, une experte en manipulation génétique et mon père, un archéologue. Je vivais donc entouré de connaissances issues de multiples horizons qui ont bercées mon enfance, en plus des divers animaux de compagnies que ma mère fabriquait pour égayer la vie de la station.

Mon grand-père m’apprit à tirer, et fabriqua pour moi un pistolet unique en son genre. Le Lex, un chargeur à six charges, une précision montant jusqu’à 1000m de distance pour moins d’un mètre de décalage, mais surtout une puissance folle, capable de perforer 30cm de blindage classique sans bouclier. Enfin, ce pistolet est plus un souvenir que réellement efficace maintenant avec l'avancée des technologies.

Un jour mon père revint d’une de ses fouilles avec un projet qui allait redéfinir complètement la vie de toute notre station. Un cristal, extirpé des ruines d’un ancien vaisseau de Cancri II, qui émettait des quantités incroyables d’énergie, il déchaina les passions à bord de Biara, on voyait passer au moins deux à trois groupes de personnes qui venaient observer et faire quelques études sur le cristal avec mon père. Le ballet dura tout du long d’une année, tant et si bien que lors des rares visites de ceux qui avaient créé la station et fournissaient les fonds de recherches des équipes scientifiques, la station n’avait que très faiblement avancée sur ses projets principaux, aussi il fut assez difficile de sauver la station, mais après deux jours entiers de discussions la station restait en orbite, à la condition que tous les projets reprennent normalement.

Plusieurs années plus tard, j’avais tout juste eu 21 ans quand toutes les alarmes du labo de mon père s’activèrent, je fus le premier sur place, le cristal, dont on avait observé qu’il grandissait de lui-même sans aucun apport extérieur, s’était mis à croître à une vitesse folle. En seulement quelques minutes, l’intégralité de la salle de test avait été recouverte par l’extension bleu pâle du cristal qui pendant ce temps gonflait a vu d’œil. J’initiais les procédures basiques de confinement pour tenter d’enrayer la progression du cristal, volets étanches, flammes, vidange d’air, rien ne semblait pouvoir arrêter sa croissance. Mon père était introuvable, et quand ma mère me rejoignit elle fut le seul témoin de ce qui fit de moi celui qui vous conte cette histoire.
Le cristal se figea un instant, avant de brutalement changer de couleur, passant du bleu pâle au vert émeraude, et de défoncer une vitre, dont on savait qu’elle retenait un monstre capable d’appliquer une tonne de pression, comme si elle n’était pas présente. La structure se rua alors sur moi, traversant mon avant-bras droit avant de s’arrêter net, de se retirer complètement, et de retrouver sa taille et sa couleur d’origine, il cyclait sur les couleurs de l’arc-en-ciel.

Je me réveillais plusieurs jours plus tard, et ma mère me raconta que cet incident avait visiblement coûté la vie à mon père, tandis qu’à moi, il venait de me coûter mon humanité. Le cristal avait partiellement fusionné avec mon corps, mon bras droit était devenu une structure mi-organique, mi-cristalline, mon avant-bras avait maintenant l’apparence d’un genre de gantelet en cristal vert grossièrement sculpté en griffe, des cristaux pointus formaient le dessus du bras tandis qu’un genre de longue crevasse parcourue d’énergie dessinait le dessous. Mon coude avait une pointe et marquait le point de séparation entre cristal et chair, on pourrait dire que le cristal s’y fond sous la peau.

Avec le temps tout le monde se fit plus ou moins à mon nouveau bras, même si je le cachais, et le cache encore aujourd’hui, sous un bandage remontant légèrement plus haut que le coude. Mais deux choses furent rapidement claires, d’une part, je ne vieillissais clairement plus d’un iota, de l’autre, mon cristal vert croissait de plus en vite en moi, causant douleurs et maux de crânes réguliers à mesure que le bio-cristal remplaçait mes muscles, os et organes sans me demander mon avis, ni même imaginer que cela pouvait me tuer.

On ne me mit pas au courant de ces alarmants phénomènes, et je décidais de me concentrer sur le fait de poursuivre l’étude du cristal Auraxis sur lequel mon père travaillait depuis près de dix ans. Les notes de tous les scientifiques de Biara m’aidèrent grandement et me permirent de conclure que le cristal était vivant, et sans doute doté de sa propre volonté. Aussi j’entrepris de comprendre comment lui parler, pour pouvoir moi-même lui demander ce qui lui avait pris ce jour-là. Après plusieurs années, j’avais réussis à établir un contact minimal avec la créature, ces couleurs lui permettant d’exprimer des émotions, et par extension, de communiquer, même si cela restait très basique cela me permis de comprendre de fil en aiguille que le cristal de mon bras était une autre entité, dissociées de celle qui l’avait engendrée et donc hors de son contrôle.

Ma mère de son côté avait travaillé comme une folle sur des cristaux issus de mon bras pour comprendre de son côté comment, soit m’en débarrasser, soit l’arrêter, et ses recherches payèrent, enfin du moins pour ce qui est du fait d’arrêter le cristal. 
Elle réussit à créer un organisme symbiotique au mien, physiologiquement, on pouvait comparer cet animal à un dragon, longs cou et queue, corps massif à quatre pattes, une peau écailleuse, deux ailes plantées dans le dos et une tête de reptile avec deux yeux dorés. L’animal était d’une intelligence remarquable, durant ces premiers jours il apprit rapidement à marcher et voler mais surtout, il apprit à communiquer avec moi.
En effet, Zéphyr, de par sa nature symbiotique née du cristal qui avait servi de base à sa conception, était capable d’établir un lien pseudo-télépathique avec moi, comment, pourquoi et surtout d’où lui vint cette capacité est un mystère, mais toujours est-il qu’il le fit et que depuis nous sommes purement inséparables, tels deux frères qui auraient toujours vécus ensemble.

L’arrivée de Zéphyr, sonna aussi le début de la construction d’un projet fou, la société détentrice de la Biara, Sakuraba Military Enterprise (SME), avait décidé de faire construire un vaisseau expérimental pour remplacer la, désormais considérée stagnante, station autonome Biara. Cette machine devait être le plus beau fleuron de conception guerrière de Sakuraba, aussi, malgré son statut de prototype en termes de design et de fonctionnement, il fut décidé que l’intégralité des projets à possibles applications militaires de Biara serait utilisée dans sa conception. Le Plagma Auraxis fut sélectionné comme source d’énergie du vaisseau pour sa capacité à produire de façon constante une quantité astronomique d’énergie, aussi, me confia-t-on la direction de l’équipe chargée de concevoir les systèmes qui transmettraient cette énergie. Un lot entier d’IA dédiée aux pilotages d’armure de combat spatiale et terrestre fut également choisi pour rejoindre le projet avec une multitude d’autres.

Ma condition d’Humain altéré me permis de suivre le chantier de A à Z, contrairement à la plupart de ceux qui le commencèrent, mais moururent de vieillesse avant. En 60 ans, Sakuraba avait donné naissance à un vaisseau unique en son genre. Le Nirvana pouvait enfin prendre son envol et parcourir l’espace, mais il avait pris tellement de temps à construire que Sakuraba l’avait relégué au rang des projets impossible, aussi fut-il immédiatement désaffecté et destiné à la casse.

Je m’insurgeais alors contre leur décision, en tant que seul membre encore en vie de l’équipe de conception d’origine, je considérais cette machine comme tout ce qu’il me restait de plus proche d’une maison depuis la destruction de Biara sur décision financière de Sakuraba, Zéphyr et moi-même y vivions depuis maintenant près de 20 ans, Prisma, l'IA personnalisant du mieux possible l'Auraxis depuis 60 ans, et aucun de nous trois n’étions prêts à voir notre projet partir à la casse. Nous avons plaidés notre causes pendant des jours entiers, jusqu’à enfin obtenir une réponse des hautes instances.

«Le Nirvana était un projet stupide qui à coûter bien trop chers à notre entreprise, aussi. A vous, qui défendez que ce vaisseau peu se trouver une utilité malgré son retard technologique dans de nombreux domaines, nous vous proposons le marché suivant. Prenez ce vaisseau et partez avec, si vous acceptez, nous effacerons toutes les dettes que votre existence vous a fait contracter à notre égard, à la seule condition, que vous ne reveniez jamais dans le secteur où se trouvait anciennement la station autonome de Biara.»

Aussi fou que ce message puisse paraître, il arriva accompagné de tous les documents me permettant de devenir le propriétaire d’un vaisseau dont la taille le positionne comme un cuirassé, pourtant pilotable par seulement une personne, un lézard, et 10 IAs.
C’est ainsi que depuis je gagne ma vie en tant que mercenaire, utilisant les talents combatifs de Zéphyr, mon entrainement long et pénible au combat et au tir, ainsi que la puissance du Nirvana, pour gagner de quoi assurer notre subsistance à tous dans la "Mer des étoiles" comme l’appelle Zéphyr.

Maintenant, le Nirvana montre quelques signes de fatigue, des ratés lors de déplacement longue portée en pilotage automatique, des dégâts de coque qui demandent quelques réparations mais surtout, une tendance à tomber en panne quand on en a le moins besoin du monde.
•• FASCINATING


•• PSEUDO;  Cyriann     •• SEXE;  homme       •• AVATAR;  en développement   •• COMMENT T'ES VENU SUR BANG BRO ?; J’ai rencontré l’une des votres dans le train le mercredi 27 Avril     •• UN AVIS/SUGGESTION ?; ici     •• DC ?; ici

Questions et autre:
 - Je le classe comment mon persos avec l’histoire que je lui ai faite ?

 - Pour l’avatar il me faudra beaucoup de temps, et je pèse ces mots, car je le dessine moi-même. Et croyez-moi, tant que je ne serais pas satisfait je me contenterais probablement d’un autre moins proche de l’apparence de mon perso.

 - N’hésitez pas à me reprendre sur les points qui sortent trop de ce que vous voulez supporter ici, mais j’aimerais pouvoir conserver autant de choses que possibles de cette histoire que j’ai pris un sacré plaisir à écrire. (Faite d’une traite, donc elle peut faire l’objet de remise en page et réécritures)


Dernière édition par Cyrille Duffour le Sam 21 Mai - 22:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 30/04/2016
Messages : 7
Catégorie :
  • Humain
  • AS1
Crédits : 80

MessageSujet: Re: Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation   Sam 7 Mai - 12:39

Je suis désolé du temps que me prends cet Avatar, mais avec un peu de chance j'aurais réussi à faire une version en noir et blanc d'ici ce soir ou demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 30/04/2016
Messages : 7
Catégorie :
  • Humain
  • AS1
Crédits : 80

MessageSujet: Re: Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation   Dim 15 Mai - 19:24

Mais quel enfer...
J'arrive absolument pas à sortir un regard normal à ce perso....

A ce rythme je vais devoir me rabattre sur un vieil avatar de secours... Qui est moins bien que ce que je dessine...

Si j'y arrive vraiment pas d'ici demain soir j'opterais pour l'option provisoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 30/04/2016
Messages : 7
Catégorie :
  • Humain
  • AS1
Crédits : 80

MessageSujet: Re: Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation   Lun 16 Mai - 16:23

Bon ben voilà... Vava provisoire pour le moment, tout le monde se doute que c'est loin d'être le vrai visage de mon perso...

Le vrai vava est en travail, et j'en vois des vertes et des pas mûres pour le finir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 30/11/2015
Messages : 236
Catégorie :
  • AS2
Présentation : //BRING OUT YOUR DEAD
Fiche de liens : //Y'ALL CUSTOMERS IN THE END

Crédits : 360

MessageSujet: Re: Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation   Mar 17 Mai - 18:26

Si tu as besoin de plus de temps pour ton avatar, fais nous signe. Sinon, ta fiche est terminée?


 
SPACE GRAVEDIGGER
#bringoutyourdead


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LucilleNoxyCosplay/

Date d'inscription : 30/04/2016
Messages : 7
Catégorie :
  • Humain
  • AS1
Crédits : 80

MessageSujet: Re: Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation   Mar 17 Mai - 22:46

Comme j'ai dit, pour le vava c'est en cours, et désolé, je pensais avoir mis le flag Terminé... Apparemment pas....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 30/04/2016
Messages : 7
Catégorie :
  • Humain
  • AS1
Crédits : 80

MessageSujet: Re: Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation   Sam 21 Mai - 22:08

Donc oui, Présentation terminée pour l'écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cyrille "Cyriann" Duffour: Présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG ! :: écrits :: fragments d'étoiles-