>
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Certains moments ont un goût d’éternité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Date d'inscription : 10/01/2016
Messages : 26
Catégorie :
  • Humain
Présentation : Trust
Fiche de liens : Simple Minds
Crédits : 81

MessageSujet: Certains moments ont un goût d’éternité.   Sam 6 Fév - 17:23

La tête légèrement baissée et les mains solidement enfoncée dans les poches de son manteau, Abyss déambulait d’un pas souple et lent. Ses bottes claquaient sur le sol ciré du hangar. Son regard se posait tour à tour sur les personnes qui s’affairaient. Elle notait certains détails dans les recoins de sa mémoire. Certains, assis à même le sol, se contentait de fixer l’horizon d’un air vague et désoeuvré. Un sourire étira ses lèvres tandis qu’elle apercevait un des hommes de son équipage se faire discrètement la belle. Les ordres avaient pourtant été clairs : tout l’équipage devait rester dans les environs du hangar où se trouvait le Caementa.

Les consignes avaient soulevé plus d’une contestation mais aucun membre de l’équipage n’avait pris la peine de les énoncer à voix haute. Chacun savait intérieurement les fondements de cette décision. La situation était critique depuis les dernières mesures prises par le Capitole. L’armée impérialiste était sur le qui-vive. Davantage encore si loin de son épicentre, et sur une station aussi fréquentée. Le commandement avait avancé l’hypothèse d’un départ rapide pour justifier les mesures prises à l’encontre de l’équipage. Abyss s’était alors contentée de rire au nez de celui qui le lui avait annoncé et avait fait volteface. Elle n’était pas du genre à se laisser embobiner par de telles histoires. Et par-dessus tout, elle tenait à sa liberté. Disciplinée et rigoureuse à bord du vaisseau et lorsqu’elle devait effectuer ses tâches, elle refusait cependant qu’on lui dicte sa conduite lorsqu’elle n’était plus en fonction.

Et Abyss avait décidé que tant que le Caementa ne reprendrait pas sa route, elle n’était plus en fonction. Ainsi donc, elle avait mis au placard sa tenue de pilote et ressorti une tenue civile discrète et confortable. Et, d’un pas nonchalant s’était mise à déambuler dans le hangar où était entreposé le vaisseau. Elle arpentait l’immense salle tel un lion en cage, habituant chacun à ses allers et venues si bien que peu à peu ses mouvements firent office de toile de fond. Alors, tranquillement, elle se dirigea vers une sortie ; au moment de quitter définitivement le hangar, elle releva la capuche de son manteau pour dissimuler une partie de son visage dans l’ombre. Une fois suffisamment éloignée, elle accéléra le pas ; les mains toujours profondément enfoncées dans ses poches.

Ce que la jeune femme n’avait pas osé évoquer, cependant, c’était les idées qui la tiraillaient depuis les annonces officielles du Capitole. Evidemment, elle n’était pas concernée. Cependant, bien des connaissances et quelques amis proches avaient suivre le mouvement d’exil. Elle espérait bien entendu garder contact avec eux grâce au Wirenet. Elle ressentait pourtant déjà leur absence alors qu’elle avait quitté le Capitole avant qu’ils ne le fassent eux-mêmes. A quoi allait ressemblait l’épicentre de l’Empire désormais dépeuplé des trois-quarts de sa population ? Lentement le Capitole se transformerait en une enclave destinée aux plus chanceux et aux plus privilégiés.

Son contrôle n’en serait que plus aisé.

A cette idée, un frisson parcourut la jeune femme. Elle fronça les sourcils, mécontente de sa propre nervosité. Elle releva la tête et observa les alentours. Abyss connaissait bien les environs. Elle y avait souvent fait halte lors de ses précédents voyages. On y trouvait une faune des plus diversifiée et des marchandises davantage encore. Pour ceux qui osaient et savaient s’aventurer dans certains recoins, Vespea recélaient un véritable marché parallèle. Dictée par son intuition, Abyss comptait bien s’y aventurer. Elle avait l’intime conviction qu’elle y trouverait ce qu’elle cherchait.

Au détour d’un couloir, elle s’engouffra dans un espace plus étroit et sombre, marcha un bon moment parmi quelques dédales puis fini par atterrir au sein d’une foule relativement dense. Les gens semblaient plutôt pressés. Le regard fuyant, la démarche rapide, ils ne s’attardaient guère. Abyss calqua son allure sur l’ensemble tout en observant ce qui l’entourait. Quoi de plus efficace qu’une foule pour sentir l’ambiance générale. Méfiante et apeurée.

Un détail retint le regard de la jeune femme trois mètres plus loin, légèrement sur sa droite. Un regard ou un haussement d’épaule qui éveilla sa mémoire. Elle marqua une légère pause, plissant les yeux. Au moment où elle crut avoir rêvé, son regard capta un profil familier. Elle se dirigea alors dans sa direction, incapable pour l’instant de remettre un nom sur ce visage qu’elle apercevait. La jeune femme se tourna dans sa direction alors qu’elle parvenait à sa hauteur et la dévisagea un instant. Un sourire éclaira le visage d’Abyss tandis qu’elle lui rendait son regard.

- Bon sang, Hela, depuis ce temps. Si j'm'attendais à te trouver ici !

Improbable coïncidence.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2015
Messages : 362
Catégorie :
  • Humain
Présentation : Dancing with the devil
Fiche de liens : It was only a kiss
Crédits : 102

MessageSujet: Re: Certains moments ont un goût d’éternité.   Sam 6 Fév - 21:29



 
Certains moments ont un goût d'éternité



feat Abyss Ac'Trian; VESPEA

 

 

Un peu plus et tu te faisais choper. Hela. Quelle imprudence. Quelle connerie. Tout ça par nostalgie. Tout ça pour des poissons. Tu avais failli te faire repérer au Capitole. Tu te faisais toute petite dans cette boutique. Puis les écrans du secteur gamma se sont tous assombris, avant qu'une voix ne s'élève dans toute la station. Expulsion des aliens. D'abord l'incompréhension. Les aliens tenant la boutique dans laquelle tu te trouvais se sont exclamés. Ont hurlé au scandale. Mais rapidement, les forces de l'ordre se sont multipliées partout. SSRC. SPHERE. A chaque coin de couloir. Tu avais dut fuir sans demander ton reste. Si on te trouvais ici, tu pouvais dire adieu au monde.

Mais pour l'instant, c'est à ton  odorat que tu dis adieu. Tu t'es planquée dans la première navette en partance, coincée tant bien que mal avec tes grandes jambes. Et tu ne sais pas pourquoi ça pue autant. Alors tu caches ton nez dans ton sweat. Lui non plus ne sens pas la rose. Mélange d'alcool et aussi... Une odeur étrange. Celle du QG des Minotaurs. Et cela te rassure. Malgré la position inconfortable dans laquelle tu te trouves, tu t'endors.

« Allez, tout le monde dehors. »

La voix forte te réveilles. Il semble que la navette soit arrivée à destination. Tu attends que tout le monde en sorte et s'en éloigne, avant de t'en extirper toi-même difficilement. Furtivement, tu fais le tour de la structure métallique, et commence à marcher tranquillement comme si tu avais toujours été là. Courir ne ferait qu'attirer l'attention sur toi.
Tu regardes autour de toi, Hela, et quelques coups d'oeil suffisent à identifier le lieu où tu te trouves. Vespea. Toujours dans la BI. Quelle poisse. Ici aussi, les écrans un peu partout ne parlent que de la purge soudaine et inattendue du Capitole. Personne ne fait attention à toi, petite humaine, et tout le monde ne discute que du nouvel arrêté Imperial. Tant mieux. Tu en profites pour regarder les navettes en partance. Il faudrait juste que tu ailles jusqu'à Cancri ou Aquilae pour qu'on te récupère là-bas.

Une navette s'envole vers Aquilae dans trois heures. D'ici là, tu dois te faire discrète. Mais la tentation est trop grande, et tes jambes trop engourdies pour que tu restes dans un coin sans bouger. Alors l'air de rien, Hela, tu déambules dans les hangars. Mains dans les poches de ton jean, les semelles souples de tes chaussures effleurant le sol. Tu parais à l'aise, mais tu gardes quand même ta capuche. La trace pourpre sur ton nez est trop reconnaissable. Surtout avec les avis de recherches qui sont toujours d'actualité. Toi, grande traitresse de l'Empire.

L'Empire. Que cherche à faire Lucre avec ce décret soudain ? Se mettre à dos la majorité de la population Uranienne ? On dirait qu'elle a totalement perdu l'esprit. Toi, ça t'arrange au final. Les impériaux commencent à montrer leurs véritables intentions. Leurs vrais visages. Et si ça peut renflouer les rangs des Minotaurs, c'est bon à prendre. Malgré les dommages collatéraux.
Toute à tes pensées, tu ne remarques pas que quelqu'un se dirige vers toi. Une jeune femme blonde qui fait irruption en face d'elle. Visage qui s'éclaire d'un sourire visiblement sincère.

« Bon sang, Hela, depuis ce temps. Si j'm'attendais à te trouver ici ! »

Un frisson te parcours, Hela. Ton prénom qui vient d'être prononcé en publique, au milieu de gens qui pourraient te vendre à l'Empire. Et visiblement par quelqu'un qui te connais. Pourtant, le beau visage blond et souriant ne te dis absolument rien. Tu te mords la lèvres. Roule un peu des épaules en lançant des regards autour de toi. Pour l'instant, personne n'as l'air de vraiment faire attention à vous, et cela te rassure un peu. Mais la peur est toujours là. Et c'est la meilleure source pour nourrir la paranoïa.
Tu tends la main pour prendre celle de la jeune femme blonde, la tirant alors que tu t'éloignes un peu de la foule, dans un coin reculé et désert. Des caisses à outils, des bidons de fuel.
Tes yeux bleus perçant tentent de dévisager cette personne. Tu es méfiante, mais au fond tu doutes.

« On se connait ? »

Tu lâches ces mots sans aucun tact, les accompagnant d'un haussement de sourcil. Tu ne te souviens vraiment pas de la personne en face de toi. Mais son sourire ne trompe pas. Tu la connais. Mais tu es incapable de t'en souvenir.


   
 

 


HEL darkorange
She just smiled, you know, that "smile", that means, "You don't know me at all. You never will". But I do know her and I know that she has got so much love in her heart but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death.


Dernière édition par Hela Blackford le Mar 9 Fév - 18:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 10/01/2016
Messages : 26
Catégorie :
  • Humain
Présentation : Trust
Fiche de liens : Simple Minds
Crédits : 81

MessageSujet: Re: Certains moments ont un goût d’éternité.   Mar 9 Fév - 17:07

Moment de battement. Infime. Abyss n’aperçut que son propre reflet dans le regard azur d’Hela. Elle ne la reconnaissait visiblement pas. Elle fronça les sourcils, interloquée, ne se déparant pas de son sourire. Dans la poche de son manteau, sa main se crispa. Son intuition lui intimait la méfiance. Le corps tendu, prête à l’action, elle se préparait à reprendre la parole.

- Hey, Hel…

Mais la jeune femme ne lui en laissa pas le temps et la saisit par le poignet avant de la tirer sans douceur dans un lieu plus discret. Arrivée à l’entrée de la ruelle, Abyss se défit rapidement de son emprise d’une torsion et se planta face à celle qui avait été autrefois une amie. Ses yeux l’observaient, une colère sous-jacente menaçante dans le bleu acier de ses iris. Les jambes légèrement écartées, les poings enfoncés dans les poches de son manteau, elle attendait des explications.

- On se connait ?

Abyss écarquilla les yeux, en proie à la même incompréhension qui étreignait en cet instant son interlocutrice. Aurait-elle pu faire erreur ? Sur les milliards d’habitants qui peuplaient l’univers, venait-elle de rencontrer la copie conforme d’une amie perdue de vue ? L’esprit rationaliste de la jeune femme repoussa immédiatement l’hypothèse. Elle secoua la tête et offrit un sourire désabusé à Hela. C’était bien elle, aucun doute.

- J’savais pas que j’avais tant changé que ça. Le poids des responsabilités sans doute.

Elle lui offrit un sourire sarcastique. Tandis qu’elle parlait, Abyss s’était légèrement reculée. Son attitude présente témoignait une certaine décontraction, presque désinvolte. Pourtant, intérieurement, son esprit bouillonnait. Elle se tenait prête à agir, se méfiant au possible de ce que pouvait lui réserver la suite des évènements.

La femme qui lui faisait face avait réagi à son prénom. Il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait d’Hela. Pourtant, elle semblait ne pas la reconnaître. Pire encore, elle semblait plus méfiante qu’elle encore, tel un animal prit dans les feux dans un projecteur. Et voilà donc où la situation les avait menées. Elles étaient là, deux amies de longue date, à s’observer en chien de faïence ; attendant que l’autre révèle la moindre ouverture.

- T’es vraiment sérieuse alors quand tu prétends ne pas me reconnaître ?


Abyss cherchait à gagner du temps. Elle observait son interlocutrice, tentait de trouver des réponses. Et pendant le temps que dura cette observation, l’esprit d’analyse de la jeune femme turbina à fond, cherchant une explication plausible. Lui revint alors quelques détails sur sa camarade dont elle avait entendu parler lors de son transfert récent sur le Caementa. Des bruits de couloir qui avaient attiré son attention. Concernant les nouvelles de l’Empire et du reste de la galaxie, Abyss n’avait point été très à jour. Toujours à parcourir les tréfonds de l’univers connu, elle ne s’en était jamais vraiment soucié à dire vrai. Mais elle se souvenait à présent. On avait diffusé une liste de personnes recherchées. L’une d’elle était un ancien soldat de l’Empire. Blackford avait dit l’une des recrues du vaisseau. Abyss n’avait pas alors vraiment réagi à ce nom. Pour tout dire, il était plutôt répandu au Capitole. A présent, les informations s’engrangeaient et trouvaient peu à peu leur sens dans l’esprit de la jeune femme.

Lentement, elle sortit les poches de son manteau et emprunta une pose décontractée, se voulant rassurante.

- Okay, il se passe quelque chose de vraiment bizarre…

Petit rire nerveux. Abyss planta de nouveau son regard dans celui d’Hela. Un acte douloureux lorsqu’on observe un visage familier, amical, et que celui-ci ne vous renvoie qu’indifférence.

- J’voulais pas te mettre dans une situation embarrassante, jsuis désolée. On se connaissait…avant.

Avant. Un mot empli de sous-entendus. Hela étant relativement maline, elle devinerait sans mal où voulait en venir la jeune femme. Abyss détailla davantage l’apparence de son amie, ne dénotant rien de particulier. Etait-elle armée ? Toujours cette méfiance, soigneusement enseignée et distillée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 25/11/2015
Messages : 362
Catégorie :
  • Humain
Présentation : Dancing with the devil
Fiche de liens : It was only a kiss
Crédits : 102

MessageSujet: Re: Certains moments ont un goût d’éternité.   Mer 16 Mar - 10:42



 
Certains moments ont un goût d'éternité



feat Abyss Ac'Trian; VESPEA

 

 

La situation est des plus inconfortables pour toi, Hela. Face à cette blonde qui te connais, mais sur laquelle tu n'arrives pas à mettre un nom, ni même un souvenir quelconque. Justement, la jeune femme semble soudainement aussi méfiante que toi. Elle t'observes, devient sarcastique. Tu manques de lever les yeux au ciel dans un soupir. Elle doit vivre dans une grotte, tu ne vois pas d'autres explications.

« Okay, il se passe quelque chose de vraiment bizarre… »

Si l'autre est prise d'un rire nerveux, tu ne fais que froncer les sourcils davantage. Ton nez se plisse, la marque rouge l'ornant faisant de même.

« J’voulais pas te mettre dans une situation embarrassante, j'suis désolée. On se connaissait…avant. »

Ah. Avant. Ce mot qui te fais sans doute le plus peur désormais, Hela. Tu sens le regard de la blonde sur toi, essaie-t-elle de déceler le Moros au fond de ta poche ? Et le Cien accroché dans ton dos ? Sans aucun doute. Mais tu t'en fiches un peu, à vrai dire. Tu es bien plus occupée par ce qu'elle a dit. Avant. Ta mâchoire se crispe. L'envie de l'assommer et de t'enfuir en courant est bien trop forte. Tu n'as vraiment pas besoin d'être balancée par une ancienne soeur d'arme. Car c'est visiblement ce qu'est la blonde, même si tu n'arrives toujours pas à te souvenir de tout. Ta mémoire est comme une pelote de fils que tu peines à démêler. Des noeuds qui se forment, d'autres qui se brisent. Tout est relié, s'emmêle.

Puis soudain, tes sourcils semblent se détendre. Cela te revient. Quelques flashs. Des bribes trop rapides pour être attrapées. Mais un nom que tu parviens à toucher du bout des doigts.

« Ac'Trian ? C'es toi ? »

Tu souffles la question, devenant encore plus méfiante. Si c'est bien elle, tu as la confirmation qu'elle fait partie de la SPHERE. Confirmation que ses petits copains impériaux sont dans le coin. Confirmation que si tu n'es pas assez sur tes gardes, tu finiras exécutée le soir même. Donc même si tu l'appelles par son nom, tu recules encore d'un pas. Tu détestes cette sensation d'être un animal pris au piège. Ici, personne ne peut vous voir, alors d'un geste fluide tu sors l'arme de ta ceinture. La canon du Cien est pointé vers la blonde. Non pas dans un geste offensif, mais défensif. Tu laisses volontairement la sécurité de l'arme enclenchée. Tes yeux bleus ne sont que des fentes.

« Qu'est-ce que tu veux ? Tu viens faire ton devoir de bon petit soldat ? »

Les mots sont crachés avec dégout. Tu ne peux pas réussir à te réjouir de revoir une ancienne amie. Comment le pourrais-tu ? Alors que ta tête est mise à prix pour des milliers de crédits. Pour un crime que l'on t'as poussé à commettre. Alors que les responsables sont toujours libres d'aller à leur guise. Que des innocents en perdent la vie.
   
 

 


HEL darkorange
She just smiled, you know, that "smile", that means, "You don't know me at all. You never will". But I do know her and I know that she has got so much love in her heart but the thought of letting it out, showing her cards, scares her to death.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 10/01/2016
Messages : 26
Catégorie :
  • Humain
Présentation : Trust
Fiche de liens : Simple Minds
Crédits : 81

MessageSujet: Re: Certains moments ont un goût d’éternité.   Mar 29 Mar - 19:36

Le regard vacilla, révélant une légère hésita. Abyss plissa les yeux en réponse au regard de la jeune femme. Son nom, prononcé par celle qui avait été autrefois son amie, la surprit. Elle émit un léger mouvement de recul, observant la jeune femme avec moins de dureté. Etait-il donc possible qu’elle l’ait oubliée ? L’absence de familiarité, la méfiance même d’Hela lui faisait l’effet d’un coup. Elle grimaça l’ébauche d’un sourire en guise de réponse puis haussa légèrement les épaules pour confirmer les doutes qui émergeaient à la surface de l’esprit de l’ancienne impériale.
 
Dans le même temps, Hela avait sorti le canon d’une arme et le pointait dans sa direction. Abyss n’esquissa pas un geste. Elle ne lisait pas d’agressivité immédiate dans le regard de son interlocutrice, sinon une profonde confusion. Téméraire, sans doute trop tête-brulée, la jeune femme se contentait d’ignorer la menace de l’arme. Les mains toujours fermement plongée dans les poches de son manteau, elle observait cette femme pour qui elle était désormais une inconnue.
 
Ses yeux se plissaient au point de n’être plus de que des fentes. Son ton était rageux, perfide même et témoignait toute la méfiance et l’aversion qu’elle lui inspirait. Si Abyss en fut profondément touchée, elle n’en montra rien. Trop de fierté, trop d’orgueil également, pour admettre que l’attitude d’Hela la blessait. Elle se contenta d’un sourire un brin moqueur, accueillant les accusations avec une certaine désinvolture. Une nouvelle fois elle haussa les épaules.
 
- A ton avis ?
 
Elle se mordit légèrement la lèvre inférieure, consciente de l’effronterie dont elle faisait preuve alors que le canon d’une arme était braqué sur elle. Face au danger, Abyss s’était toujours comportée avec audace, y voyant une ultime preuve de courage et d’assurance. Rien ne semblait la faire hésiter, jamais. Pas même en cet instant alors qu’elle se trouvait prise en étau entre ses sentiments pour une ancienne amie et son devoir vis-à-vis de l’Empire.
 
- Si tu te souviens un minimum de moi, tu saurais bien que je m’y prends mieux pour parvenir à mes fins.
 
Nouvelle provocation. Elle pencha la tête légèrement de côté, observant toujours Hela avec une attitude à la fois amusée et intriguée. Imperceptiblement, son pouls s’était accéléré. La tension gagnait peu à peu du terrain, laissant immanquablement la situation s’approcher de son point de rupture. Enfin, elle secoua la tête tout en fermant les yeux. Son visage se détendit légèrement tandis qu’elle soupirait. Ses épaules s’abaissèrent légèrement.
 
- Ce n’est que pure coïncidence Hela…
 
Elle releva le regard, plantant ses yeux dans ceux de la jeune femme. Il était impossible de sonder ses pensées en cet instant. Tout ce qui demeurait était une profonde confusion.
 
- Et je commence sérieusement à regretter cette situation.
 

Ultime aveux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Certains moments ont un goût d’éternité.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Certains moments ont un goût d’éternité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Certains moments ont un goût d’éternité.
» Moments difficiles pour nos vieillards!
» Moments, citations et dialogues mémorables
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)
» [24/06/11] Vidéo des meilleurs moments de l'E3 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG ! :: Bordure Intérieure :: VESPEA-