>
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 Slipping through my fingers all the time | MOM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Date d'inscription : 13/03/2015
Messages : 74
Catégorie :
  • AS0
Présentation : Assiduity makes all things easy
Fiche de liens : Family means nobody gets left behind
Crédits : 86

MessageSujet: Slipping through my fingers all the time | MOM   Dim 13 Sep - 23:32



 
Slipping through my fingers all the time



feat Renata Mills; Académie Aran Prime, Cours extérieure | 0150-664500-2365; 17h00

 

 

Pour certains, un cours de mécanique de quatre heures, c'est l'enfer. Mais pas pour Alcyone Mills. Cela faisait quatre ans qu'elle suivait le cursus de technologie et d’ingénierie  de la prestigieuse académie Aran Prime, et la mécanique était de loin sa matière préférée. Mettre les mains dans le cambouis, forcer sur des boulons récalcitrant, faire les calculs de rééquilibrage de boucliers... C'était vraiment quelque chose qui la passionnait. Et son professeur le lui rendait bien, lui donnant chaque fois des travaux de plus en plus intéressants, et de plus en plus durs pour qu'elle puisse relever des défis.

La mécanique était ce que préférait Alcyone. Pourtant, ce jour-là, elle regardait souvent l'heure. Car sa mère devait venir la chercher, et cela emplissait l'adolescente bleutée de joie. Encore plus que d'aller à Paradise Beach comme ses amies l'avaient suppliée. Elle préférait largement passer du temps avec sa mère, qui était aussi sa meilleure amie. Son alliée la plus précieuse. Car malgré que ce soit sa mère adoptive, Alcyone l'aimait plus que tout.

« C'est fini pour aujourd'hui, » annonça le professeur de mécanique, faisant relever la tête de ses étudiants. « N'oubliez pas de nettoyer votre poste de travail, surtout toi Sanchez, c'est une porcherie. Mills, super travail encore une fois. A la semaine prochaine. Et T'ilan j'attends toujours ton devoir de la semaine dernière, ma patience a des limites. »

Alors que le professeur continuait de parler aux élèves à qui il devait dire quelque chose, Alcyone rangeait ses outils avant de se relever en s'étirant, faisant craquer sa nuque et le bout des tentacules frémissantes. Enfin la fin de la journée, et par extension de la semaine. Vive le vendredi !

Son poste enfin rangé, Alcyone se dirige vers les vestiaires. Sommaires, ils étaient quand même indispensable pour enlever les blouses de travail, se laver les mains ou les membres correspondant, et récupérer les affaires ainsi que les sacs de cours.

Sa sacoche en bandoulière, la jeune alien arpenta les couloirs de l'académie en saluant des connaissances, se dirigeant vers la sortie, et l'esplanade agencée de bancs et de tables pour les étudiants. Il faisait beau, comme presque tous les jours sur Nel Prilla, et Alcyone mit sa main en visière au dessus de ses yeux pour se protéger du soleil, cherchant sa mère du regard.

Qu'elle ne mit pas longtemps à trouver. Assise sur le rebord d'une table à discuter visiblement de façon pas très formelle avec son dit professeur de mécanique.

  « Non mais je rêve, » marmonna Alcyone pour elle même d'un air renfrogné avant de se lancer d'un pas vif et déterminé vers sa mère.

Elle atteignit les deux adultes rapidement et son professeur sembla presque surpris de la voir.

« Tiens Mills, aurait-il un soucis ? »

« Pas du tout, professeur, » affirma la jeune alien avec un sourire poli mais éclatant avant d'ajouter, attrapant d'une main le bras de la femme brune à ses côtés : « Je viens juste récupérer ma mère. »

Alcyone avait particulièrement insisté sur ce mot et sans laisser à quiconque le temps de répliquer, elle entraînait sa mère avec énergie. Dès qu'elle fut assez loin du professeur, l'adolescente se mit à râler dans sa barbe :

« Tu es ici pour me chercher, pas pour te trouver des aventures. En plus ce serait super malsain que tu couches avec un de mes professeurs, eurk. Quelle horreur ! T'imagines si je faisais la même chose sur ton lieux de travail ? Que je draguais tes patrons ? Tu me priverais de sortie pendant des lunes. Alors pour la peine je ne ferais pas la cuisine ce soir. »
   
 

 



   
Couleur d'Alcyone || •• darkcyan
   I have a place I can call my own
That's where I go til the night is gone
I travel my mind and into my heart
Nobody knows when I go that far
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://b-a-n-g.forumactif.org
 

Slipping through my fingers all the time | MOM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» la Crazy Time recrute!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG ! :: Bordure Intérieure :: NEL PRILLA :: ARAN PRIME-