>
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 We'll mix it all with gasoline ⛽️ L H A N G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Date d'inscription : 13/03/2015
Messages : 261
Catégorie :
  • Humain
Présentation : sweet beast
Fiche de liens : warning shot
Crédits : 119

MessageSujet: We'll mix it all with gasoline ⛽️ L H A N G   Sam 8 Aoû - 23:59


we'll mix it all with gasoline

Vespea.14H18_Cela faisait trois heures que le Morpheus, grosse carcasse noire dans laquelle Renata attendait patiemment son acolyte était arrivé sur Vespea. Après un plein et une heure et demie de sieste, elle s'était préparée à la mission qui l'attendait. Cancri II était une planète particulièrement rude, le parfait opposé d'Aquilae, là où elle avait vécu pas moins de cinq années, presque enfermée avec Alcyone. Vu le challenge, surtout pour elle car elle ne supportait guère les hautes températures, elle c'était équipée d'une armure grise résistante à la chaleur, ainsi que d'un bouclier de protection ajusté à son poignet. Il ne manquait plus que Lhangxue. Elle espérait qu'il ne serait pas en retard, ils avaient un voyage à faire et elle était sûre qu'il ne sortirait pas un mot en sa présence.

Mais il était pile à l'heure escomptée. Apparemment il avait vite trouvé le vaisseau et il s'affairait déjà de monter à bord. Contrôlant ses caméras dans le cockpit, Renata remonta la rampe d'accès et finit par s'assoir dans son gros fauteuil. La porte de la cabine s'ouvrit et le jeune homme fit son apparition.

« Bienvenue à bord». Elle lui avait parlé sur un ton accueillant, bien que très occupée par les derniers réglages sur son ordinateur de bord. Puis elle avait tournée sa tête vers lui, lui demandant d'appuyer sur quelques boutons sur sa droite, hors de portée pour elle. « Assis-toi.» Elle lui avait presque ordonné, mais elle avait raison, le départ était imminent et la ceinture était obligatoire. « Mon vaisseau, mes règles. » Au moins c'était clair. il ne devait rien toucher sans sa permission, sans quoi elle lui taperai sans doute la tête contre la carrosserie jusqu'à ce qu'il comprenne. « J'entre les coordonnées. Bien. C'est parti. »

Tout était prêt, elle devait juste allumer le moteur. Le vaisseau se mit à trembler, les lumières à clignoter furtivement jusqu'à ce que tout redevienne à la normale. Elle sentait sous ses doigts la vibration provoquée par les machines. Elle attendait que ça, de décoller. Car rien n'était plus beau que l'univers. Elle n'attendait que le signal de la tour pour pouvoir partir. Elle avait payé et demandé l'autorisation quelques minutes auparavant. L'intercom du vaisseau se mit soudainement à grésiller répondant positivement au vaisseau du dock numéro treize à décoller.

Cancri II. 18h47_Ils venaient enfin d'arriver sur les lieux. Du moins, ils étaient en train d'atterrir. Le vaisseau était loin de tout, du moins de la cité. Elle avait choisi un endroit plat, reculé des temples, caché derrière d'immenses rochers, à l'ombre. Renata était occupée à manœuvrer, à quelques mètres au dessus du sol, faisant pivoter le Morpheus, se collant le plus possible des épais rochers, sortant au même moment les trains d’atterrissage. Le vaisseau se posa doucement sur le sol rougeâtre qui fit office de piste improvisée.

« Je vais prendre mon matos, bouge pas. » Elle avait déjà enlevé son harnais, éteint le moteur et avait passé la porte du cockpit. D'un pas déterminé, elle s'était dirigée vers son bureau dans la soute principale et attrapé son Tianshi. Quelques munitions plus tard, elle retourna à l'avant de l'appareil et s'engouffra dans la cabine afin de s'assoir dans son siège. « Alors, c'est quoi le plan ? » Elle le fixa intensément, rappelant ses longues minutes où ils se toisaient chez Deidre depuis l’extrême opposé du bar. Tout en attendant la réponse, elle ouvrit sa boîte métallisée pour en sortir une cigarette et la porter à sa bouche.
 



There are plenty of ways that you can hurt a man and bring him to the ground. You can beat him, you can cheat him. You can treat him bad and leave him when he's down ••• #CRIMSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LucilleNoxyCosplay/

Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 124
Catégorie :
  • AS1
Présentation : A Star-Crossed Wasteland
Fiche de liens : Unbreakable
Crédits : 123

MessageSujet: Re: We'll mix it all with gasoline ⛽️ L H A N G   Mar 11 Aoû - 3:28

We'll mix it all with gasoline
feat • Renata Mills


Le silence qui s'était installé dans le vaisseau de la chasseuse de prime depuis leur départ de Vespea lui semblait presque familier. Oh, l'habituel ronronnement des moteurs et de grincement de la machinerie – plus fort, sans doute, que sur son propre vaisseau - étaient bel et bien présent, comme c'était toujours le cas peu importe où il se trouvait lorsqu'il voyageait d'un bout à l'autre de Ura. Mais autre que les quelques paroles qu'ils s'étaient échangé lors de son arrivé sur le Morpheus, le voyage en lui-même, de la station à Cancri II, c'était passé sans un seul mot.

Ça en aurait sans doute dérangé plusieurs, cette atmosphère presque lourde et pesante où la seule chose qu'il avait à faire était de regarder par la fenêtre du cockpit, installé dans le siège du copilote alors que le chasseur s'approchait de plus en plus de leur destination. Et pourtant, le tout lui rappelait ces moments sans doute trop nombreux pour vraiment arriver à les compter où Renata et lui avaient passé quelques heures à s'envoyer des regards d'un bout à l'autre de la pièce au Blank Eye sans jamais prendre la peine de s'adresser la parole.

Et vraiment, après avoir passé plus de la moitié de sa vie avec la présence silencieuse de Kriptic à ses côtés, ce n'était pas une absence de conversation qui allait le déranger.

Puis, même s'il savait qu'il n'allait pas le mentionner malgré l'envie qui le rongeait, Lang devait avouer que l'idée de se trouver à l'intérieur même du vaisseau où l'une de ses meilleures associées vivait était plutôt amusant en soit, surtout considérant le fait qu'elle n'était pour l'instant même pas présente. Une petite partie de lui ne pouvait s'empêcher de se demander comment Renata aurait réagi s'il lui avait glissé un mot ou deux – ou trois – sur les activités pas des plus légales de sa fille, mais la partie la plus rationnelle de lui-même se dit qu'il serait sans doute plus judicieux de se la fermer, pour une fois; parce qu'il l'avait promis, et que si sa propension à tenir ses promesses était bien souvent corrélée avec ses propres intérêts de même que l'estime qu'il accordait à l'autre partie, Alcyone était l'une des rares personnes qu'il plaçait là-haut.

Pas au même niveau que lui, - non, jamais - mais tout de même; c'était suffisant pour qu'il se contente de garder les yeux posés dans rien dire sur Cancri II, la planète se rapprochant de plus en plus au fil des minutes qui s'écoulaient.

Quatre heure vingt-neuf. C'est le temps qu'il avait attendu, de leur départ de la station de Fuel0 jusqu'à leur arrivée sur ce qui était fort probablement l'un des endroits les plus pollués de la galaxie, avant que la femme assise à côte de lui ne lui parle à nouveau. Et aussitôt, il ne pu s'empêcher d'esquisser un léger sourire en coin, la regardant disparaître quelque part dans les tréfonds du vaisseau alors qu'il s’affairait à se détacher; parce que honnêtement, il était loin d'avoir l'habitude de prendre la peine de mettre sa ceinture lorsqu'il était à bord de sa frégate. 'Bouge pas, eh?' pensa-t-il en croisant les bras contre sa poitrine, son pied se balançant légèrement dans le vide alors qu'il s'installait un peu plus confortablement dans son fauteuil. 'Peur que je commence à fouiller dans tes affaires, ou c'est juste que t'aimes bien mentionner ce qui est particulièrement évident quand on sait pertinemment qu'il y aucunes chances que je sorte de là sans toi?'

Et puis, vraiment, ce serait un investissement franchement peu rentable que de partir sans elle comme ça; disons juste que côté taxi galactique, on pouvait faire moins cher que ça. Et bien plus intéressant, aussi, niveau conversation.

De toute manière, au vu de la vitesse à laquelle elle était revenu, c'était une bonne chose qu'il n'ait pas décidé de commencer à fouiller un peu partout dans le cockpit pour assouvir cette curiosité qui se trouvait toujours là, quelque part dans un coin de sa tête. Parce que vraiment?

Un coup de Tianshi à la gueule? Non merci.

-Le plan, eh? lui répondit-il finalement alors qu'il vérifiait machinalement l'état de son Cien 05-X. Pourquoi, lièrén, je croyais que t'étais une professionnelle, tu devrais savoir comment ça se passage.

Enlevant une poussière imaginaire sur son arme du revers de sa manche, il posa finalement les yeux sur elle, haussant un sourcil presque amusé devant le regard particulièrement perçant qu'elle était en train de lui envoyer. Vraiment, ça n'avait pas pris grand chose pour qu'il réalise qu'elle était sans aucun doute quelqu'un de sérieux. C'était une bonne chose, assurément, surtout quand on voyait le genre de chose qu'ils s’apprêtaient à faire; avoir quelqu'un d’incompétent pour surveiller ses arrières? Autant se tirer une balle dans la tête tout de suite et éviter de perdre son temps. Et en contrepartie, ça allait sans doute être plutôt facile de la faire sortir de ses gonds sans avoir à réellement essayer.

Le meilleur des deux mondes, en somme.

-Hǎo, si vraiment t'as besoin qu'on te tienne la main, continua Lang sur un ton qui transpirait l'ironie, le voilà, le plan. On sort. On cherche le camp de mercenaires. On leur tire dans les couilles ou peu importe quel outil de reproduction qu'ils possèdent. Le reste? Tu me laisse m'en occupage, shì?

Rangeant son revolver, il vérifia qu'il avait bien son masque sur lui – il préférait éviter la mort assurée que l'atmosphère allait définitivement entraîner – avant de se lever, enfonçant ses mains dans les poches de son manteau. Il pouvait déjà imaginer la chaleur étouffante, écrasante, qu'ils n'allaient pas manquer de ressentir une fois qu'ils allaient poser un pied en dehors du Morpheus.

Un autre élément étrangement familier, au final, même s'il s'en serait bien passé. 'Saloperie de planète' ne put-il s'empêcher de penser alors qu'il envoyait un regard un rien agacé en direction de l'extérieur avant de finalement reposer son attention sur la chasseuse de prime, lui indiquant la direction du sas d'un vague mouvement de la tête.

-Et surtout, ajouta-t-il avec un sourire amusé qu'elle ne vit probablement pas, essaie de pas te tirer dans le genou. Ce serait vraiment dommage de devoir te laisser là-bas, tu vois.

Maintenant, il restait juste à espérer qu'il n'allait pas croiser une de ses anciennes connaissances.


Oh this is all we’ve got, oh we do what we’ve been taught.
We’re not cynics, we just don’t believe a word you say, we’re not critics, we just hate it all anyway.
© thailo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 13/03/2015
Messages : 261
Catégorie :
  • Humain
Présentation : sweet beast
Fiche de liens : warning shot
Crédits : 119

MessageSujet: Re: We'll mix it all with gasoline ⛽️ L H A N G   Jeu 20 Aoû - 1:05


we'll mix it all with gasoline

Elle faisait tourner son fauteuil de pilote ce qui provoquait à chaque mouvement de va et vient, un grincement aigu, parfaitement désagréable pour n'importe qui. C'est vrai qu'elle avait oublié de l'huiler avant de partir pour Vespea. En même temps, elle avait passé un certain temps à réparer une fuite du système de ventilation qu'Alcyone avait détecté le matin même -juste avant de la déposer à Aran Prime, pour qu'elle soit à l'heure à ses examens.

Renata se stoppa net. Elle avait toujours la cigarette fumante coincée entre ses lèvres, dont l'extrémité criarde s’enflammait légèrement. Elle attrapa le fusil posé sur le tableau de bord, sans un mot. Avec un vieux chiffon sale qui traînait près des commandes, elle commença à décrasser et nettoyer l'arme jusqu'à ce qu'elle puisse voir la lumière des ampoules du cockpit se refléter dedans. Un coup d’œil aux caméras extérieures du vaisseau pour vérifier l'accès au Morpheus et si les alentours étaient déserts. Son observation fut rapidement coupée par la voix de son collègue, résonnant contre les murs noir de l'habitacle. Le plan, qu'il disait.

« Pourquoi, lièrén, je croyais que t'étais une professionnelle, tu devrais savoir comment ça se passage. »

Dire que cela ne faisait même pas une heure qu'ils avaient atterris. Il commençait déjà à fortement l'ennuyer. L'agacer. Il avait ce don pour l'énerver. Son visage, blasé, ses gestes et sa façon de parler et d'attribuer des petits noms bien choisis pour chaque personne. Elle ne savait pas ce que cela voulait dire, ce liéren. Mais c'était justement pour ça qu'elle était déjà énervée. Elle n'entendait qu'une insulte au plus profond d'elle même. Elle n'entendait qu'un surnom honteux, à la signification inconnue et propre à Lang.

« Hǎo, si vraiment t'as besoin qu'on te tienne la main, le voilà, le plan. On sort. On cherche le camp de mercenaires. On leur tire dans les couilles ou peu importe quel outil de reproduction qu'ils possèdent. Le reste? Tu me laisse m'en occupage, shì? »

Son sang ne fit qu'un tour. Non seulement elle avait envie de le balancer par la vitre du cockpit et de le laisser cuire littéralement sur cette maudite planète, mais en plus, elle en avait l'opportunité. Seuls, loin de tout, de la cité, des mercenaires, il était très facile de l’assommer et de l'attacher à un rocher. Et surtout, elle venait de trouver une utilité au rouleau de super adhésif 3000 flambant neuf qui attendait sur le panneau de commandes.

« Et surtout, essaie de pas te tirer dans le genou. Ce serait vraiment dommage de devoir te laisser là-bas, tu vois. »

Elle fut violemment stoppée dans ses idées sordides par la voix de Lang qui, apparemment, ne pouvait s'empêcher de jacasser pendant plus de trente secondes. Le vola et arrêta sa course contre les vitres tandis qu'elle serrer deux doigts contre sa cigarette pour l'écraser avec force dans le cendrier près d'elle. Vraiment, il la provoquait. Il poussait. Comme un enfant qui attend ses limites. Mais ça, elle connaissait, elle avait élevé Alcyone, avait assisté et vécu à la crise d'adolescence. A côté, Lang, n'était qu'un minuscule parasite.

« Hey gamin, je te signale que c'est toi qui m'a contactée pour que je te soutienne dans cette opération. Je tire dans le gras, je récupère mes crédits et c'est tout. »  Elle avait lancé sa phrase, trouant le silence, passant au dessus des bruits et cliquetis de la console. D'un coup d'index sur deux boutons, elle venait déteindre le moteur. « Et surtout, si tu continues à me casser les couilles, c'est toi qui rôtira sur ce putain de caillou. » Renata se releva lentement, s'étira pendant quelques secondes, pour ensuite venir dominer Lang de toute sa hauteur. Au final, à quoi bon s'énerver contre un microbe. Un microbe mignon. « Allez gamin, on va les défoncer. »  Elle appuya à nouveau sur une commande, celle-ci responsable de l'ouverture de la rampe. Tout en reprenant une cigarette, elle frotta  le crâne de Lang avant de disparaître dans le corridor.



There are plenty of ways that you can hurt a man and bring him to the ground. You can beat him, you can cheat him. You can treat him bad and leave him when he's down ••• #CRIMSON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LucilleNoxyCosplay/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: We'll mix it all with gasoline ⛽️ L H A N G   

Revenir en haut Aller en bas
 

We'll mix it all with gasoline ⛽️ L H A N G

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fire meet gasoline. - Cleo
» Pourquoi ces hausses de la gazoline ?
» set my heart on fire like gasoline. (dr)
» Fire meet Gasoline - Anshu -
» (kallel) fire meet gasoline

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG ! :: Bordure Extérieure :: CANCRI II :: VALLEE DES TEMPLES-