>
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 [100%] I'm a watcher that will bring life to its end - Mephilia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: [100%] I'm a watcher that will bring life to its end - Mephilia   Ven 24 Juil - 1:57


•• IT'S BIGGER ON THE INSIDE




Une partie de moi est sauvage. Mes instincts primaires me guident assez facilement, prenant le pas sur ma réflexion sans que je ne lutte pour empêcher cela. Je peux être violente, même si depuis que je suis devenue la propriétaire du Velvet, je fais tout mon possible pour rester droite et maître de moi. Ayant appris les côtés sombres de l'humanité, je maîtrise la manipulation à la perfection, et l'utilise très souvent pour servir mes propres intérêts, et glaner quelques informations utiles. La séduction marche très bien également, surtout dans un milieu comme celui du Velvet, où la luxure est le maître mot. Je déteste la vie, mais j'aime voir les êtres vivants ramper dans leurs parts les plus sombres, se prélassant dans la décadence et dans les faux semblants. Mais en réalité, cette vie qui réveille en moi mes plus noires pulsions, je la recherche. Je ne l'avouerais sans doute jamais, car j'estime que cette part de moi est une traîtresse à ce que je suis.




Comment je traite mes employés ? C'est simple. Tant qu'ils font leur travail correctement, ils sont libres de faire ce qu'ils estiment bon pour le Velvet. Inutile de préciser qu'ils doivent cependant avoir une tenue et une attitude irréprochable, qui colle à l'ambiance. On pourrait presque croire que mes employés, c'est comme une famille. Sauf que bien évidemment, la réalité est bien différente, à moins que l'un d'eux se démarque … en bien, comme en mal. Ma réaction sera bien entendu différente en fonction de ça. Je peux savoir me montrer très généreuse, tout comme tyrannique. Et cela laisse des marques visibles, si vous voyez ce que je veux dire …




Etre fausse, c'est mon quotidien. Je feins l'ignorance, mais je vois et j'entends beaucoup de choses. Je joue à la gérante modèle, jusqu'à endosser parfois le rôle de businesswoman. Je chouchoute les clients importants, je veille à ce qu'ils ne manquent de rien, je traîne avec eux, s'il le faut je joue de mes charmes, tout en restant inaccessible. Fidéliser les clients, leur donner envie de revenir fait partie de mon travail. Les mettre en confiance pour extirper ce que je souhaite d'eux également. Certains de mes employés sont dans la confidence, et je les surveille d'autant plus.




Plus profondément, je sais qu'une part bienveillante existe, mais je fais tout ce qui est en mon pouvoir pour la tuer. Je refuse de me sentir à nouveau aussi instable que lorsque je partageais ma vie. C'est la seule véritable faiblesse que l'on pourrait exploiter pour me faire tomber. J'essaie de me tenir éloignée le plus possible des femmes qui me plaisent, étant froide à leur égard, afin d'éviter toute tentation inutile. J'essaie également, dans ces cas-là, de préserver mon image le plus possible. Je dois corresponde au maximum au milieu dans lequel j'exerce, tout de même … Ce serait la pire humiliation que l'on pourrait m'infliger : me faire à nouveau me sentir douce, protectrice, sensuelle et attentionnée … Toutes ces choses qui me donnent des envies meurtrières, en somme.


•• MIND PALACE

Seules les personnes les plus « proches » d'elle l'appellent Mephi. Quant à l'origine de son surnom « Thorn Lady », c'est un reste de son passage chez les pirates. Elle l'a repris pour accéder plus facilement à sa position actuelle, et également inspirer une certaine crainte chez ceux qui ne se conduisent pas correctement dans son établissement. Personne ne voudrait porter un collier de ronces très serré, après tout … A moins d'être masochiste, ou dans le prie des cas, suicidaire.
Mephilia Rose
Fey'Rayya
AS0
Citoyen
•• SURNOM;
Meph', Thorn Lady
•• AGE;
Environ 26 ans humains
•• SEXE;
Féminin
•• SEXUALITÉ;
Tout ce qui est biologiquement femelle
•• VIE SENTIMENTALE;
Célibataire
•• LIEU DE NAISSANCE;
Une planète lointaine
•• LIEU DE VIE;
Nel Prilla
•• MÉTIER;
Propriétaire du Velvet



•• PEAU;
Blanche, plus ou moins recouverte de feuilles
•• YEUX;
Jaunes à l'iris félin
•• CHEVEUX;
Rouges
•• TAILLE;
177cm
•• POIDS;
63 kg
•• SIGNES PARTICULIERS;
Même humanisée au maximum, elle garde ses mains et ses pieds griffus, recouverts de feuilles, ronces et pétales. Elle est susceptible également de changer de couleur en fonction de la température ambiante.
•• LET'S DO THE TIME WARP AGAIN

Qui suis-je ? La réponse pourrait se résumer à deux mots que voici : une plante. Une fleur, pour être plus précise. Mais pas n'importe laquelle, ce serait bien trop facile … Je suis issue d'une espèce alien très peu représentée dans l'univers pour deux raisons majeures : ma planète d'origine est très loin du cœur galactique, ce qui fait que vraiment peu de personnes s'aventurent sur nos terres, et notre forme d'origine ne nous permet pas de quitter notre lieu de naissance. En effet, nous ne sommes rien de plus qu'une plante dotée d'une conscience individuelle, et il nous est incapable de piloter un vaisseau par exemple. Cependant, nous sommes capables d'évoluer. Certains pensent que nous sommes métamorphes, d'autres supposent une capacité de mime … Mais la réalité est bien différente. Carnivores, nous assimilons l'être que nous dévorons, son physique et ses connaissances. Alors seulement nous pouvons prendre possession de son corps en nous infiltrant à l'intérieur et en nous « branchant » à ses organes et nerfs. Cela dit, ce processus consume lentement notre hôte, en bons parasites que nous sommes, et nous devons inéluctablement chercher une nouvelle enveloppe si l'on veut continuer à réellement exister, tout en suivant une certaine règle. Nous ne sommes capables d'assimiler uniquement les individus de même sexe que celui que nous avons d'origine. Maintenant que vous connaissez les bases de mon espèce, je vais vous raconter comment j'en suis arrivée à devenir la tenancière du Velvet, une boîte de nuit très huppée de Nel Prilla …




2311 – Ma planète d'origine

Cela fait des générations que ma conscience individuelle, piégée dans ce faux-semblant de rose géante, s'agite, s'impatiente et rumine sa frustration. Cette vie qui n'en était pas une, je la détestais. Voir encore et toujours les mêmes recoins de cette satanée planète où rien ne se passait jamais, c'était trop et insupportable. Le silence me tuait et me rendait folle à l'intérieur de mon enveloppe végétale. Depuis quelque temps, toute cette frustration me dévorait de l'intérieur et noircissait mes idées. Je haïssais cette planète, la plante que j'étais, l'indifférence de mes semblables, mon incapacité à pouvoir quitter ce sol. Je me suis d'ailleurs jurée qu'un jour, si la possibilité de m'échapper de cet environnement se présentait, je laisserais le chaos guider ma nouvelle vie.




629400-2313 – Ma planète d'origine

Des humains sont venus. Cela fait maintenant un certain temps qu'ils sont là, que je les ai repérés et qu'ils m'observent de loin. Ils doivent certainement savoir qu'ils sont une source de nourriture très appétissante à mes yeux … A moins qu'ils ne sachent pas ce que j'étais réellement ? Je n'en avais que faire à ce moment-là. Mes instincts primaires me guidaient. J'avais faim, horriblement faim. Les nutriments du sol suffisaient à nous maintenir en vie un siècle tout au plus. Mais jamais ils n'effaçaient la sensation perpétuelle de faim. Alors imaginez comment je me sentais devant cette belle brochette humaine qui se dandinait devant moi, m'offrant par la même occasion ma porte de sortie, mon émancipation de ce monde qui m'avait vu naître, grandir et désespérer. Par chance, il y avait quelques femelles dans cette expédition. Il me suffirait d'en suivre une lors d'une de ses sorties pour lui tomber dessus et l'avaler …




070-420011-2313 – Ma planète d'origine

Après des semaines d'observation intensive, j'avais jeté mon dévolu sur celle qui me semblait la moins alerte du lot. Elle sortait parfois en expédition, mais toujours accompagnée. Les humains étaient prudents, ils devaient connaître notre nature. Mais aujourd'hui, la jeune femme s'éloigna de son partenaire. Et je n'étais pas bien loin d'elle, sur un arbre, bien camouflée au milieu des feuillages. Lorsqu'elle passa sous ma position, je me suis laissée tomber pour la gober d'une traite. Oh, que de sensations qui s'emparaient de mon corps … La douceur et le goût de sa chair caressaient mon palais, alors que je me sentais être petit à petit revigorée. Les capacités nutritives de cette femme étaient absolument divines. Je sentais une nouvelle force parcourir mon enveloppe végétale, alors que j'absorbais les connaissances de ma victime. Puis l'euphorie me gagna. Je m'éloignais pour terminer le processus, et lorsqu'il fut terminé, je sortis dans mon nouveau corps. Un rire dément s'échappa de mes lèvres humanoïdes. Je pouvais émettre des sons. Je pouvais parler. Je pouvais rire comme je l'entendais. J'observais avec intérêt mes nouveaux membres. Deux bras, deux jambes, une poitrine féminine … Seule ombre au tableau : mes mains et mes pieds. C'était le prix à payer lorsqu'on assimilait un corps étranger : jamais nous ne pouvons le copier intégralement, à cause de notre nature végétale. Mon rire avait alerté l'humain qui accompagnait mon charmant repas, aussi, je ne pus profiter de ce corps librement que peu de temps. Il me captura et me ramena dans leur base pour m'étudier comme si je n'étais qu'un vulgaire cobaye. Et cela dura un moment, entre expériences et interrogatoires.




0120-530046-2313 – Ma planète d'origine

J'étais toujours la captive de ces maudits humains. Ils m'avaient fait subir bon nombres de tests afin de, je cite, mieux comprendre notre espèce. Comme s'il y avait quoi que ce soit de plus à savoir que nous ne sommes que de foutues plantes qui dévorons les autres êtes vivants pour survivre, comme des parasites … Je me mis à les détester encore plus que je ne haïssais mes semblables. Je voulais les voir souffrir à leur tour, les voir sous leur plus horrible jour, mettre à nu toute la perversion et la noirceur de leur âme. Je n'étais plus qu'une boule négative, affamée, mais sous un sens totalement différent. Affamée d'horreur et de désolation. Et en ce jour, cette faim allait être satisfaite. Ce qui semblait être des pirates avaient probablement capté des transmissions venant de cette base qu'ils attaquèrent sans honte, avec violence. Et leur chef me trouva. Je n'avais que faire de leurs objectifs, ni de la raison pour laquelle ils s'en étaient pris à cet endroit. C'était certainement afin de récupérer du matériel pour le vendre ailleurs au marché noir. Il me fit sortir de ma prison et me proposa de me joindre à lui. La seule réponse qu'il obtint fut un rire d'hystérique et un regard dément. Bien évidemment que j'allais les rejoindre, du moment que je pouvais assister à ce spectacle encore et encore. Et je fus servie, pendant des années.




009790-2340 – Espace intersidéral

Durant vingt-sept années, le chaos régna en seul maître dans ma vie. J'étais membre à part entière de ce clan de pirates qui m'avait recueilli. Il y avait plusieurs espèces aliens à bord, et seulement trois humains. Humains que je détestais ouvertement, d'ailleurs, mais passons. C'est durant cette année-là que notre vaisseau se fit attaquer par l'armée humaine. Je fus l'une des rares rescapées, mais notre chef y avait laissé sa peau. Mon corps hôte était également en fin de vie, j'allais devoir en trouver un nouveau incessamment sous peu, si je ne voulais pas risquer de mourir dans une planète hostile à ma survie … La chance m'a cependant souri en me faisant tomber sur Nel Prilla. Trouver une cible allait être facile.




0220-009790-2340 – Nel Prilla

Cela faisait quelques jours que j'avais trouvé mon nouveau corps. Une humaine, encore, quelle ironie. C'était une petite fille alien de moins d'une dizaine d'années, suffisamment naïve pour m'avoir pris pour une simple rose géante. Cependant, avec cette enveloppe charnelle, je ne pouvais pas faire grand-chose malheureusement. Alors je me contentais d'observer les humains. Les autres aliens ne m'intéressaient guère. Je voulais simplement voir l'humanité sous toutes ses formes, et sous les yeux d'une créature enfantine, je pourrais sans doute voir une facette différente mais tout aussi intéressante. Mon but était de tout connaître d'eux, leurs vices, leurs faux-semblants, leur perversion … Toutes ces atrocités pour mieux les faire tomber. En traînant dans les rues, je me fis approcher par ce qui semblait être un jeune couple, sans doute incapables de procréer. Ils m'avaient dit que je les attendrissais, alors même que je n'avais pas l'apparence humaine. Ils me proposèrent de s'occuper de moi et de m'élever comme leur fille … Les sots.




0290-009036-2360 – Nel Prilla

Vingt années j'ai dû supporter ce corps limité. Mais elles furent … surprenantes et très enrichissantes. Le jeune couple qui m'avait prise sous leur aile m'avaient étrangement bien traitée. Surprenant. Mais tout n'était pas blanc, bien au contraire. Sans doute ils s'imaginaient que je n'avais pas les yeux ou les oreilles qui traînaient … Elle le trompait avec d'autres. Il faisait de même. Et ni l'un ni l'autre ne s'en doutait. Je trouvais cela fascinant … Le mensonge, la tromperie, l'hypocrisie ? Ils prétendaient s'aimer, et pourtant, ils se cachaient beaucoup de choses. Toute cette douceur contrastait avec leurs vices, si bien que je me demandais s'ils étaient réellement sincères. La nature humaine s'annonçait bien plus complexe que ce dont je me doutais. Il y avait beaucoup de nuances dans leurs sentiments, et tous n'étaient pas des guerriers assoiffés de sang et de conquête, comme je me l'étais imaginé. Cependant, cela n'adoucissait pas mon noirceur d'âme. Au contraire, cela la renforçait. Les détruire par la force était amusant, mais les briser par le jeu d'esprit, le mensonge et la manipulation s'avérait encore plus jouissif. Ce jour, je me suis amusée à briser un couple. Le couple de mes « parents ». Je leur avais révélé à chacun leur traîtrise, alors qu'ils se trouvaient dans la même pièce. Le spectacle désolant et déchirant pour n'importe qui d'autre de sain d'esprit, ou de tout simplement fondamentalement bon, n'était pour moi que pure jouissance. Les cris, les pleurs, les insultes, tout cela me satisfaisait d'une curieuse façon. Pourquoi dis-je curieuse ? Parce que ma joie avait un goût amer. A peine perceptible, mais je l'ai ressenti. Pourquoi une infime partie de moi-même s'insurgeait ? Je n'en avais pas encore la réponse.




0130-009036-2363 – Nel Prilla

Un nouveau corps depuis presque un an, d'une jeune adulte, presque trentenaire je dirais, ingénieure en armement. Plus je contemplais la joie autour de moi, et plus j'avais envie d'effacer ces sourires niais sur les visages que je croisais. D'abord les humains, puis finalement, cette sensation s'est généralisée à toutes les espèces existantes. Toute ma vie n'avait été que haine, souffrance et destruction, et pourtant, tout au fond de moi, un écho se faisait de plus en plus fort. Les restes de ce que fut ma conscience, avant que la frustration ne m'emmène sur une pente sombre se faisait entendre. De la jalousie. De l'envie. Voilà la réponse à ma question d'il y a trois ans. Je jalousais tellement les autres que je préférais leur faire ressentir la ruine qu'était ma réalité. Me prélasser dans les plus sombres facettes des espèces ne me convenait plus entièrement. Cette petite voix qui hurlait au creux de mon âme, celle-là même qu'avait vu naître mon enveloppe végétale commençait à prendre une part trop importante de mes désirs. Le chaos destructeur me lassait. Voir les humains courir à leur perte ne m'amusait plus autant. Le monde autour de moi commençait à avoir l'air froid et inintéressant, insatisfaisant. J'étais fatiguée de tout ça, et j'errais sans but précis à présent. A nouveau, je me contentais simplement de survivre, à la différence près que cette fois, je n'avais aucune excuse pour ne pas faire bouger les choses. Je me mis à fréquenter les endroits peu recommandables, afin de tenter de retrouver cet éclat d'ombre qui m'avait fait vibrer tant d'années. Mais au lieu de ça, j'ai rencontré quelqu'un. Quelqu'un que je haïssais de par sa nature, mais qui m'attirait irrémédiablement, tel un vulgaire insecte face à la lumière. Une humaine.




030-520071-2364 – Nel Prilla

J'ai failli mourir ce jour-là. Je partageais ma vie avec cette humaine qu'à la fois je détestais au plus profond de mon âme, mais que j'aimais également. Je me haïssais de m'être entichée d'une femme aussi banale qu'elle, mais surtout, d'une humaine. Et pourtant, mes pulsions sombres s'étaient à peu près tues depuis qu'elle s'est déclarée à moi. J'étais calme et sereine. Mais lorsque je me retrouvais seule, c'était le cauchemar éveillé. Toutes les contradictions de mes émotions me revenaient en pleine face, je devenais instable, et je m'attirais pas mal d'ennuis. Ce jour fatidique en est une immonde preuve. J'avais provoqué la mauvaise personne. Visiblement en contact avec un groupe très peu recommandable et puissant, j'y serais restée si cette maudite humaine n'était pas intervenue et s'était sacrifiée à ma place. Cependant, son frêle corps ne put supporter les traitements qu'ils lui firent subir. Elle s'est littéralement faite massacrer, pour me permettre de continuer de vivre. Un choix insensé et incompréhensible. J'ai toujours cherché la ruine des autres, et spécialement des humains, mais voilà qu'aujourd'hui, c'était une représentante de cette espèce tant haïe qui me sauvait la vie. Les conséquences ne furent pas celles auxquelles je me suis attendue. Mon enveloppe charnelle avait beaucoup souffert elle aussi, je devais donc en changer.




De nos jours – Nel Prilla

Aujourd'hui, j'ai l'apparence d'une jeune femme à mi-chemin entre la vingtaine et la trentaine. J'ai cru pendant longtemps me vouer à l'éradication pure et simple de toute forme de vie de mes propres mains, pour venger ma saloperie d'humaine. Cela dit, je savais pertinemment que je n'en serais pas capable. Je n'ai pas les capacités physiques pour, je n'ai personne de mon côté, je ne suis pas une tête de gang, je ne suis rien qu'une pauvre plante parasite. Mais j'ai une bonne connaissance du genre humain. Je connais leurs vices, leurs faiblesses. Je sais les exploiter. Et plutôt que d'être une actrice active à cette pièce qui se jouait entre le nouvel empire, les Versus et les truands de la galaxie, je préférais rester dans l'ombre. Je préférais observer les actes se jouer, donnant tantôt à l'un la réplique, tantôt à son ennemi. J'assisterais à leur destruction. J'y contribuerais, sans jamais me salir les mains. Je ne veux pas courir le risque de disparaître avant d'avoir vu la chute de toutes les espèces, et le retour au néant. C'est donc pour cela qu'en jouant de manipulations et de jeux d'esprits, me voici à la tête du Velvet. Un milieu huppé, imbibé de luxure et de noirceur aux allures chics, où beaucoup de têtes importantes passaient … Un endroit rêvé pour collecter d'étonnantes informations, quitte à parfois s'impliquer un petit peu … Un peu d'action n'a jamais fait de mal, après tout.
•• FASCINATING


•• PSEUDO; As you want •• SEXE; Escargot \o\ •• AVATAR; Zyra – League of Legends •• COMMENT T'ES VENU SUR BANG BRO ?; … Bang Bro, il manque qu'une lettre et ça fait site po… Ahem. Je stalke depuis longtemps sans avoir rien dit, juste béate d'admiration devant le boulot fourni, vraiment, chapeau bas :3 •• UN AVIS/SUGGESTION ?; Pas vraiment. J'ai juste un pe ude mal à voir les nouveaux messages, mais j'imagine que ça viendra avec l'habitude :) •• DC ?; Nope o/
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 124
Catégorie :
  • AS1
Présentation : A Star-Crossed Wasteland
Fiche de liens : Unbreakable
Crédits : 123

MessageSujet: Re: [100%] I'm a watcher that will bring life to its end - Mephilia   Ven 24 Juil - 2:31

MEPHILIA R. FEY'RAYYA

   Bienvenue sur BANG! Alors, alors! Content de voir une Citizen, ça fait plaisir! Bon choix de boulot aussi, hâte de voir ce que tu vas faire avec le Velvet, ça s'annonce plutôt prometteur. Sinon, rien à redire, j'aime le concept que tu as utilisé pour ton personnage, c'est intéressant et original. En espérant que tu te plaises chez nous, et encore bienvenue ♥

   
• • •  


   ▬ INTRIGUE DU FORUM
   ▬ RELATIONS
   ▬ JOURNAL DE RP
   ▬ LISTE DES MÉTIERS
   ▬ DEMANDES DE VAISSEAUX
   ▬ DEMANDES DE LOGEMENTS
   


   


Oh this is all we’ve got, oh we do what we’ve been taught.
We’re not cynics, we just don’t believe a word you say, we’re not critics, we just hate it all anyway.
© thailo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[100%] I'm a watcher that will bring life to its end - Mephilia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» — bring me to life
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» Caribbean-American voters want Obama to bring change in their homel
» Can you bring me home ? [PV Mister Stark]
» In a zombie attack, bring Mario and Luigi [Victor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG ! :: écrits :: fragments d'étoiles :: trou noir-