>
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 “L'amour est un acte sans importance, puisqu'on peut le faire indéfiniment.” ~ Absinthe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: “L'amour est un acte sans importance, puisqu'on peut le faire indéfiniment.” ~ Absinthe.   Mer 22 Juil - 12:48


•• IT'S BIGGER ON THE INSIDE


Elle avait cette préciosité de comportement qui à chaque rencontre ne faisait que nourrir la haine que nous avions contre elle. Elle ne faisait que paraître, nourrir les dires sur sa personne, fonder les rumeurs qui la concernait. Tout en elle était prévisible, faux, artificiel. Seuls les sots pouvait l’apprécier, seuls les idiots ne voyaient point son regard supérieur qu’elle se permettait d’avoir quand nous avions le dos tourné. Absinthe ne savait aimer, Absinthe ne sait aimer, Absinthe ne saura aimer. Absinthe … Deux syllabes qui une fois prononcées nous faisait amèrement regretter notre choix, ça nous brûlaient la gorge, décomposer notre chair et marquer à vie notre cœur. L’ignorer nous étaient impossible, l’oublier encore moins. Nous pouvions prédire chacun de ses gestes et pourtant nous leurs accordions sciemment une importance bien trop grande. Tout en elle se faisait terriblement insultant, aucunes de ses paroles ne nous empêchaient d’y comprendre un sous-entendu terrible qui laissait un goût amer après sa rencontre. Absinthe se permettait les actions les plus déplorables et parce qu’elle avait le don de nous faire perdre nos mots, elle fût bien rare voire inexistante la personne qui éleva le ton en sa compagnie. Nous nous permettions en effet en tout temps de la médire de la pire des façons qui soit, sans forcément trouver le courage en nous de lui avouer un jour en face. Elle ne se gênait aucunement pour voiler ses actes d’une aura d’innocence qui ne nous permettaient de la trahir en publique, et de cette manière quand elle se vengeait de nous, le venin de sa morsure nous intoxiquant pendant un long et désagréable moment. Absinthe manipulait son entourage sans une once de pitié pour tous ces pauvres diables qui lui vouaient une admiration certaine. Comme il était risible de voir en cette putain la personnification de la liberté, et comme pour se moquer un peu plus de nous elle faisait danser inlassablement ses chaînes assourdissant d’une cruelle manière notre environnement sonore. Pourtant nous aurions tout fait pour perdre notre ouï en cet instant, Absinthe nous appréciait autant que nous nous l’apprécions. Nos sourires échangés transpiraient l’hypocrisie, pourquoi continuer alors ce jeu puérile ? Peut-être parce que nous ne voulons te perdre Absinthe.


Absinthe qui es-tu ?


Tu ris à cette question que ton psyché ne cesse de te poser avant le coucher. Parfois tu essayes de manière hasardeuse de répondre, mais tes discours de bonimenteur ne marche pas sur toi, la déception devient ton maître mot. Il y a de la haine dans ton regard, de la haine et de la colère pour tes pantins, quelque fois de la pitié, toujours dans son sens le plus mauvais. Tes pantins jouissent de leur libre arbitre, pas toi. Alors pourquoi échangent-ils les rôles ? Ils se moquent voilà tout, ils te narguent au plus haut point, car eux savent pertinemment qu’à la fin de la partir ils iront où bon leurs semblent, quand à toi il te faudra refermer les portes de ta cage, de tes propres mains. Le pire étant que tu n’es guère seule quand tu joues, ils ne sont point là passifs d’état, non, tous participent, tous agrémentent tes palabres, tous prêtent grande attention à ton texte.  Tu ne fais aucune victime, ils endossent volontairement le rôle. Alors à force tu oublies inconsciemment le principe de gêne publique, de savoir vire, de respect. À chaque entrevue tu t’autorises à aller plus loin, ils restent muets devant ta débâcle, la rébellion perd de son sens. Tu t’élèves dans l’art du ridicule devenant un maître dans le domaine, tu t’élèves à ne plus reconnaître le vrai du faux, la comédie de la bêtise. Tu penses à tort les berner, saupoudrer leurs délicates pupilles de ta poudre d’opium. Tu t’imagines naïvement utiliser avec finesse le double sens et tu te permets le cynisme. Plus rien ne te retient l’hystérie t’entraîne dans une valse morbide et tu souris, oui tu souris devant ta toute puissance. Illusions. Ton corps fébrile s’engouffre dans les méandres d’un abysse insondable. Isolée du reste du monde tu n’attends guère une main bienfaitrice pour te secourir. Des larmes un peu trop salées t’échappe un peu trop souvent, tu trembles régulièrement à l’idée de recommencer. Te faut-il en faire plus ou alors amoindrir ton jeu de scène serait préférable ?

Que veulent-ils comme fin ?
 

Ta mort Absinthe, la mort prématurée d’une vie insignifiante et pathétique. Donne toi la mort Absinthe, arme toi de courage et transperce ta jugulaire. Laisse les par suite boire en ta source, tu es née pour ça, tu es née pour que eux vivent plus longtemps. C’est triste en effet, mais qui se serait priver d'agir de même ? Toi la première.


Tu tangues Absinthe, ta raison en devient fragile, friable. Ton identité se perd et à trop longtemps l’ignorer elle se consumera définitivement.


Absinthe.

Réveille toi.

•• MIND PALACE

Absinthe rougit quand on lui présente de l'argent • Absinthe rougit pour beaucoup de choses en faite • Absinthe ne jure qu'avec ses propres insultes, dont elle est particulièrement fière • Absinthe est contorsionniste et s'amuse régulièrement à prendre des poses farfelues • Absinthe a beaucoup voyagé • Absinthe ne se sent pas à l'aise en présence d'humains car elle a un peu peur du regard qu'on lui porte quand l'on découvre sa nature de sang-mêlé • Absinthe à un peu honte en présence d'Aliens et ce pour les mêmes raisons • Absinthe n'a pour l'instant jamais rencontré de gens comme elle • Absinthe aurait voulu devenir une idole ou au moins présentatrice télé • Absinthe aurait voulu devenir un capitaine pirate aussi • Absinthe aime beaucoup les contes et chansons pour enfants • Absinthe ne mange jamais deux fois le même plat • Absinthe ne sait pas du tout chanter • Absinthe ne fait son ménage qu'à la brosse à dent, de ce fait elle ne le pas souvent elle-même • Absinthe n'a pas de famille • Ainsi Absinthe n'a de pas nom • Quand quelqu'un lui plaît Absinthe se frotte le bout du nez quand elle lui parle • Absinthe quand elle ne peut exprimer sa colère ou sa frustration se mord la main • Absinthe se parfume en permanence même quand elle dort • Absinthe a toujours sur elle un mouchoir parfumé, qu'elle utilise en cas de stress ou frayeurs instances • Absinthe a le sommeil agité • Absinthe est somnambule • Absinthe a peur de l'engagement • Absinthe chante fort dans la douche • Absinthe s'endort quand elle prend un bain, donc elle évite quand elle est seule histoire de n'a pas mourir trop tôt • Absinthe n'a pas peur de vieillir car pour elle cela est synonyme d'une beauté nouvelle et différente • Absinthe parle très vite quand elle connaît le sujet de discussion • Absinthe peut mordre quand on l'ennuie • Absinthe a peur des miroirs le soir • Absinthe est en excellente condition physique • Absinthe devient câline quand on l'emmitoufle dans des couvertures • Absinthe devient câline quand on lui tapote la tête • Absinthe aime manger avec les doigts • Absinthe rigole fort • Absinthe bave quand elle dort • Absinthe se gratte le dessus des ongles quand elle s'ennuie • Absinthe peut très rapidement changer d'expressions, passer d'une face enjouée à une autre en un temps record • Elle ne porte pas d'implants • Elle ne se souvient pas de son âge véritable, ayant remarqué qu'elle vieillissait moins vite que les Hommes.
Absinthe
AS1
Citizen
•• SURNOM;
Orion est son identité quand elle rentre dans l'arène, Éros est son nom de scène.
•• AGE;
Elle ne le divulgue pas, mais physiquement l'on peut la situer dans la vingtaine.
•• SEXE;
Féminin.
•• SEXUALITÉ;
Pansexuelle.
•• VIE SENTIMENTALE;
Opportuniste, libertine, sans complexe.
•• LIEU DE NAISSANCE;
Dans une chambre du Inhumain Vice.
•• LIEU DE VIE;
Nel Prilla, plus précisément dans une chambre du Velvet, enfin cela à titre occasionnel, elle dort principalement chez ses clients.
•• MÉTIER;
Officiellement serveuse au casino, barmaid et danseuse. Officieusement escort girl, prostituée et participe à des combats illégaux.



•• PEAU;
Une peau d'ébène sans imperfections visibles.
•• YEUX;
Deux iris voguant entre une mer d'ambre et d'azur, selon la température ambiante.
•• CHEVEUX;
Une ondoyante chevelure marronnée.
•• TAILLE;
Un petit mètre soixante-cinq, bel avantage car rares sont les hommes appréciant les femmes plus grandes qu'eux.
•• POIDS;
Trente kilogrammes. Sa moitié Alien lui confère un corps particulièrement léger pour sa taille, de plus elle ne ressent pas le besoin de beaucoup manger, de la verdure lui suffisant. Une prostituée peu chère à entretenir en somme.
•• SIGNES PARTICULIERS;
De par sa nature hybride Absinthe ne peut avoir tout à fait une apparence totalement humaine. En plus de ses pupilles sensibles aux variations de température, la demoiselle se trouve avoir une langue d'un bleu pétrole et un sang turquoise qui au contacte de liquides devient zinzolin. Elle peut d'ailleurs voir dans la nuit, la contrepartie étant le port obligatoire de lunettes de soleil pour une lumière artificielle ou naturelle trop agressive. Pour finir entre les deux seins, Seth son propriétaire lui a marqué la peau d'un horrible tatouage représentant l'infini qu'un serpent enroule de tout son long, il ne se voit que si la personne tatouée ressent un fort plaisir.
•• LET'S DO THE TIME WARP AGAIN


Date stellaire 090-009790-2357 | SHARK IX





“ Seth d’où je viens ? ”

Il s’avança d’un pas lourd vers la seule source de lumière de la chambre insalubre, força un peu pour la fermer et s’appuya contre le mur. La vue de l’enfant l’incommodait , non pas que l’exploitation juvénile entachait des principes ne trouvant place dans son quotidien, seulement il ne supportait guère ce regard un peu trop curieux à son goût. Cette petite ne venait de nulle part, une simple création de sa part, une création de génie. Une association dès plus ingénieuse entre un magnifique spécimen alien et une sublime humaine. Sa créature. Elle ne vivait que pour lui servir. Il ne répondit pas de suite, il ne répondait jamais de suite, comme si il voulait que son interlocuteur pèse ses mots, évalue le sens de sa phrase et enfin se rende compte par lui-même de l’idiotie dite. Il ne pouvait en attendre autant d’un gamin. Las, il l’était. Combien de fois cette question lui avait-elle été posée ? Un nombre trop grand, et en cette nuit il n’avait pas de réponse valable à donner. Il préféra l’ignorer, comme toujours.

“ Seth pourquoi viens-tu me border avant chaque coucher ? ”

“ Pour garder un œil sur mon bien le plus précieux. ”

Un sourire s’esquissa sur son blafard visage, découvrant une mâchoire carnassière. Il ne faisait l’exercice de la franchise que quand elle était en mesure de faire mal. Son cou plia sous le poids de sa tête mise de côté. Comprenait-elle le sens profond de sa parole ? Apparemment non. La petite bondit du matelas, enfonça sa minuscule tête dans ses fourrures et de ses bras s’agrippa à lui. Elle frotta sa frimousse frénétiquement, docile animal. Par trois fois il lui tapota du plat de sa paume le sommet du crâne, semblant d’affection obligatoire. Les émotions … Étrange concept pour un être n’ayant la capacité d’en ressentir.

“ J’aime quand tu fais semblant. ”

Bonne analyse, son trésor en avait là-dedans, appréciable à constater. Il se faisait tard, il l’écarta d’un geste, rejoignit en deux enjambées son lit et lui prépara sa couche. Absinthe attendit sans trop bouger, sans respirer trop fort, en se faisant la plus discrète possible, ne pas le déranger. Comme prévu Il ne se retourna pas quand il ferma la porte. Elle retourna à l’abris des duveteuses couvertures en deux temps trois mouvements. La voûte céleste aux milliers d’astres lumineux ne voulait s’offrir à cette âme mariée à la peur, alors elle ne lui permettait de voir de son imposante personne seulement sa partie la plus sombre.


Date stellaire 0210-962604-2360 | SHARK IX




Ses phalanges allèrent s’exploser sur le mur d’albâtre entrainant une trainée de son sang turquoise agréable à la vue. Sa vue se brouilla un peu sous l’effet de la douleur physique, seulement physique parce que là-haut ça allait tellement mieux. Totalement trempée de sueur elle laissa ses jambes se dérober sous elle pour atterrir de tout son long sur le sol poussiéreux de la cave. Un incroyable écosystème avait pu se développer en cet endroit humide et sale, fascinant. Une liasse de billets l’empêcha de continuer d’admirer plus longtemps l’œuvre de Dame Nature. Elle força pour se tenir en position assise, son estomac lui faisant horriblement mal. Il faut dire que son dernier adversaire nourrissait une véritable foi en ses poings et jamais ne décida d’établir une stratégie autre que celle du rentre dedans. Absinthe malgré sa victoire gardait de sérieuses séquelles. Elle posa l’argent des paris loin d’elle.

“ Je t’ai déjà dit que je ne faisais pas ça pour l’argent, alors garde le. ”

“ Comme tu veux, mais je préfère te proposer on ne sait jamais, tu pourrais racheter ta liberté avec ça. ”

Sa liberté ? Il ne savait pas de quoi il parlait, on aime à dire chaque nouveau vivant libre de naissance. Risible tous n’ont pas cette chance là. Absinthe ne pouvait le lui faire comprendre et ne voulait perdre son temps à cela de toute manière. Elle lui jeta les billets et s’en alla s’en demander son reste. Elle se devait de trouver un énième stratagème pour camoufler ses blessures aux yeux de Seth, des clients importants l’attendaient, mais elle ne rentra pas éternisant sa promenade. Quand son chemin recroisa celui de Seth elle ne pût sortir de sa chambre avant deux longs mois.

Stupide vie, foutus destin.



•• FASCINATING


•• PSEUDO;  Poo ou Cacahuète (plus de classe tu meurs).     •• SEXE;  Indéterminé hihihihi       •• AVATAR;  Alex Benedetto de Gangsta.   •• COMMENT T'ES VENU SUR BANG BRO ?; Omg je suis venue vous squatter sur la sb #keur, sinon par top-sites     •• UN AVIS/SUGGESTION ?; Qui qui veut de l'amûr ??     •• DC ?; Nope.
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 13/03/2015
Messages : 119
Catégorie :
  • Humain
Présentation : your skin makes me cry
Fiche de liens : bruises
Crédits : 277

MessageSujet: Re: “L'amour est un acte sans importance, puisqu'on peut le faire indéfiniment.” ~ Absinthe.   Jeu 23 Juil - 14:50

ABSINTHE

Bienvenue sur BANG! UUUUH Bienvenue ♥ Je te valide avec plaisir (et sensualité). J'aime beaucoup le personnage et j'ai hâte de la voir évoluer muhmuhmuh ♥


• • •


INTRIGUE DU FORUM
RELATIONS
JOURNAL DE RP
LISTE DES MÉTIERS
DEMANDES DE VAISSEAUX
DEMANDES DE LOGEMENTS




••• silas crache en MidnightBlue

« I must have been through about a million girls, I'd love 'em then I'd leave 'em alone, I didn't care how much they cried, no sir. Their tears left me cold as a stone but then I fooled around and fell in love. I fooled around and fell in love, since I met you baby. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

“L'amour est un acte sans importance, puisqu'on peut le faire indéfiniment.” ~ Absinthe.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ô mon amour c'est le jour parfait, pour ne rien faire ou pour crever.
» (Jayden) Au 21ème siècle, l'amour est un sms sans réponse
» Aimer sans pouvoir le dire...(pv Ocean chérii :D)
» l’Amour Courtois
» [loterie] Mon amour pour toi est sans faille...oups t'es pas la bonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG ! :: écrits :: fragments d'étoiles :: trou noir-