>
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | .
 

 vers l'infini et au-delà ζ done

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: vers l'infini et au-delà ζ done   Mer 22 Juil - 0:16


•• IT'S BIGGER ON THE INSIDE

Thailo en général ;
- est maniaque. Tout doit être parfait, il ne doit pas y avoir de miettes par terre, de pipi qui déborde aux wc, de chaussettes pas lavées depuis deux mois ou de traces sur une table... au risque de le mettre dans des états pas possible. Si jamais il venait à voir une chambre qu'il a rangé une heure plus tôt se transformer en déchetterie : il s'énerve, pleure, se cogne la tête contre un mur. Voilà pourquoi il possède le (horrible) rôle d'homme de ménage du Pythagoras.
- est une personne très tactile : s'il souhaite vous prendre dans ses bras, il ne se gênera absolument pas. Il peut notamment vous donner de petites tapes amicales ou vous frapper parce qu'il le juge. Il s'exprime énormément par les gestes - enfin, plus par les mots, bavard comme il est - ce qui a tendance à le rendre lourd - ou attachant. Le brun apprécie le contact physique et attend toujours un retour pour combler son petit manque d'affection ou d'attention.
- vexe facilement autrui - en plus d'être maladroit et lui-même susceptible - Il observe pour mieux attaquer, et n'hésite pas à jouer de vos défauts ou vous rappeler vos moments gênants pour vous mettre le plus mal à l'aise possible. Bon, ça lui coûte quelques coups de poing mais il le mérite bien de temps en temps.
- ne porte que peu d'importance à ses propres ennemis. Seulement, il sait se montre très vicieux si jamais on venait à lui faire perdre son temps inutilement. Il a bien d'autres minets à fouetter que de courser le petit bad boy du coin qui vient d'avoir son premier poil sous le bras.
- n'apprécie pas le racisme envers les aliens. Il les considère comme normaux. Mais ça ne l'empêche pas de les taquiner sur leur différence de temps en temps - uniquement si ces derniers font partie de son entourage -

Thailo dans la bande :
- est spécialiste dans le maniement des armes et sait différencier les bons des mauvais.
- aime provoquer les flics, et voit leur présence comme un jeu.
- est du genre à attaquer tête baissée en hurlant et en s'agitant dans tous les sens. En réalité, réfléchir ce n'est pas trop pour lui. Le temps c'est de l'argent, comme il le dit.
- est très agile et souple, mais peu rapide. Comment ça c'est une information inutile ? C'est lui qu'on envoie se cacher ou se suspendre.
- est du genre à obéir à son supérieur. L'homme ne s'oppose pas souvent, si la majorité est d'accord sur une décision, il suivra. Il n'aime pas spécialement prendre des initiatives.
- lorsqu'il s'ennuie, il réfléchit à tout et n'importe quoi. Faire le lourd ? Sa spécialité. S'il faut piquer les vêtements des autres lorsqu'ils prennent leur douche afin qu'ils se retrouvent nue à les chercher partout, dans le seul but de se fendre la poire, il le fera.
- l'aventure, le risque et l'adrénaline l'excitent et font actuellement de lui ses raisons de vivre. C'est pourquoi, d'une part, il se retrouve chez les Minotaurs.
- retrouve du confort dans le groupe du vaisseau Pythagoras, qu'il voit un peu comme une nouvelle famille, de toute façon, il n'a nul par où aller, alors il n'a pas vraiment le choix. Il s'y sent d'ailleurs très bien et parfaitement à sa place (malgré qu'il s'y trouve uniquement depuis trois mois).
- sait faire preuve de sérieux, mais reste facilement distrait ou prend la situation à la légère si le risque ou le problème n'est pas assez important ou imposant. Pour lui, les détails ne sont que mineurs, il n'y a donc aucun intérêt à y faire très attention. Ce genre de raisonnement lui cause malheureusement de nombreux problèmes, et peut même mettre sa propre vie en péril.
- stress énormément lorsqu'il a beaucoup de travail ou trop de responsabilités, ce qui peut le rendre très nerveux.
- peut se montrer ronchon ou agressif si on vient le déranger lorsqu'il est trop occupé.
- sait reconnaître ses torts, mais a beaucoup de mal a en supporté les conséquences. Si ses erreurs provoquent la haine ou atteint la santé de son entourage, il culpabilisera alors très vite et le stress viendra facilement le ronger. Ce qui, par la suite, le rend extrêmement fatigué, inactif, voir même malade.

Résumé :
qualité : serviable, fidèle, empathique, blagueur, fourbe, abordable, curieux, observateur, aventurier, joueur.
défaut : nerveux, stressé, maniaque, insouciant, râleur, têtu, rancunier, colérique, moqueur.

•• MIND PALACE



Thailo a besoin d'encouragement ou de reconnaissance. Autrement il aura l'impression de ne pas avancer ζ manque de confiance en lui malgré l'air qu'il se donne ζ devient facilement jaloux ζ possède une voix qui porte ζ n'aime pas parler aux personnes âgées, les vioc, c'est pas son truc et faut s'en méfier sisi ζ n'aime pas l'Impératrice ζ passe son temps à se plaindre ζ se braque facilement ζ possède un côté puéril ζ n'aime pas parler de sa famille mais en parle quand même ζ déteste les vents et les vit très MAL ζ se fait parfois des monologues sans s'en rendre compte ζ aime bien s'auto-traiter de con, d'abruti, d'idiot et compagnie ζ quand il est mort de rire, ça part dans les aiguës et il en pleure, en se tapant souvent la cuisse ou les autres ζ

THAILO
BONGKOL
humain
Minotaurs
•• SURNOM;
Thai
•• AGE;
28 ans
•• SEXE;
masculin;
•• sexualité;
pansexuel
•• VIE SENTIMENTALE;
célib 4ever
•• LIEU DE NAISSANCE;
Nel-Prilla
•• LIEU DE VIE;
au vaisseau
•• MÉTIER;
Contrebandier (& homme de ménage du Pythagoras accessoirement)



•• PEAU;
blanche
•• YEUX;
bruns
•• CHEVEUX;
noirs
•• TAILLE;
1m75
•• POIDS;
70kg
•• SIGNES PARTICULIERS;
na
•• LET'S DO THE TIME WARP AGAIN

Tu te frottes la nuque en soupirant. Tu ne savais pas quelle heure il était, mais sans doute tard. Très tard. Tes yeux se referment une énième fois. Et si tu évitais de te concentrer sur tes idées ? C'est ce qui t'empêche sans doute de t'endormir tranquillement. Ton esprit est beaucoup trop occupé pour se détendre. T'avais tellement tendance à forcer tes pensés pour te rappeler de certains moments. Ce que tu étais avant d'en arrivé là. Dans ce vaisseau. Dans ce groupe de contrebandier. Au final, toi aussi t'as craqué. Sans doute comme celle que tu considérais auparavant comme une lâche et égoïste. Tu n'es pas tellement mieux. Mais malgré tout, pour toi, tu avais fait le bon choix.

***

Aran Prime, étude militaire. Tu avais réussi à passer le concours d'entré. Il est évident qu'à ce moment là, tu ressentais une certaine fierté. S'engager dans ce domaine là n'était pas simple, ni à prendre à légère. Mais soulagement. Tu te disais qu'enfin c'était possible, que ta petite personne était capable de quelque chose. Il faut dire que tu étais une personne qui manquait de confiance en soi. Tes parents aussi étaient heureux : ils allaient voir leur fils se spécialiser, avoir son diplôme, et sans doute avoir un métier au sein de la SPHERE. Leurs espoirs se reposaient sur tes épaules. Ils y croyaient terriblement. Ce qui dans le fond t'inquiétait un peu. Et si tu finissais par les décevoir ? Et si tu échouais ou abandonnais ? Tu ne savais absolument pas comment ces années allaient se dérouler. On ne savait jamais de quoi était fait demain. Tu secoues la tête. Tu venais de réussir et commençais déjà à partir sur du négatif. Ressaisis-toi un peu. Assis, ton regard cherche à détailler les autres qui se trouvaient dans la même salle. Tu joues avec tes doigts, croises le regard d'une fille, puis d'un garçon. Ils te sourient. Tu détournes le regard. [...]

▬ Hey toi ! Ça te dis on mange tous les trois ensemble ?
▬ Hm... ? Oh ouais, si vous voulez.

Ah, les deux de tout à l'heure. Tu ne t'imaginais pas une seule seconde qu'un bref regard t’amènerait à ça. Pourquoi spécialement toi ? Tu leur avais tapé dans l'oeil ? Soit, t'étais quand même content d'pas avoir à bouffer tout seul dans ton coin, tu préférais largement la compagnie des autres. Même si ça ne te rassurait pas trop que ces deux-là "choisissent soudainement de copiner avec toi". En même temps, tu suspectais tout et toujours. Quelques minutes passées, et vous voilà déjà en train de rire. Elle était Jamira, lui était Akil. Étrangement, tu sentais que tu allais passer tes années d'études à leurs côtés. Pressentiment. Ils s'étaient montrés avenant et intéressés, alors ça ne pouvait qu'être du bon. Tu apprends peu à peu qu'ils sont frère et sœur. Tu leur avoues être sacrément surpris, ils s'entendaient vraiment bien, contrairement à toi et la tienne. Viens alors la question ultime : Elle fait quoi ta soeur ?

Tu ne la voyais que de temps en temps, en petit coup de vent. Tu ne savais rien de ce qu'elle faisait, et ça ne t’inquiétait pas plus que ça. Elle avait ses responsabilités et a préféré choisi de faire sa vie de son côté sans vous venir en aide. Autant dire que lorsqu'elle pointait le bout de son nez chez maman et papa, ça bardait. Pire, lorsqu'elle osait ramener ses différents petits copains. Elle a juste déconné. Voilà pourquoi tu étais le seul espoir de tes parents.

Ah, il est l'heure d'y retourner. [...]

Les années passaient. Entre temps, Akil avait décidé de tout lâcher, mais passait parfois à Aran pour venir te voir. Tu étais extrêmement attaché à eux. Vous étiez sur la même longueur d'ondes. T'avais un peu le rôle du grand-frère qui entraînait - volontairement ou non - les autres dans ses conneries. Jamira était de nature calme, mais réfléchissait et hésitait trop tout le temps. Quant à son frère, il était plutôt ce pote qui... se curait le nez et draguait les nanas de manière pitoyable. Enfin, vous passez plus de votre temps à vous engueulez que réellement vous faire des déclarations d'amour. Mais vous étiez tout de même soudés.

Fin de la dernière année. Moment fatidique. Le verdict des résultats de l'examen :
Tu. t'es. bien. chié.

C'est à peu près le message que te disait cet hologramme. Tu ries doucement, puis de plus en plus, sans gêne, pendant que les autres t'observaient et s'inquiétaient sur ta santé mentale. Pauvre de toi. Tu pétais vraiment un câble. T'en pleurais, t'en avais mal au ventre. Oulala, vite, que quelqu'un fasse quelque chose. Tout ça pour ça. Jamira ne se gênait pas pour exprimer sa joie : elle l'avait passé avec succès, elle. Enfin, tu ne pouvais pas lui en vouloir, TU avais échoué. Tu frappes ta tête de désespoir contre un mur.

Je vais pleurer, je crois.

Youpi tralala. Tu devais recommencer. Enfin, tu l'avais choisi à contre-coeur. T'avais vraiment déçu tes parents, mais tu comptais bien te rattraper cette année... ou pas. Tu partais déjà pessimiste. Pourquoi, tu y avais mis tout ton coeur et ça ne passait pas ? C'était quoi le problème ? Il devait forcément y avoir une erreur. Bon, ce n'était pas comme si tu étais un acharné, mais t'avais à peu près un peu plus de la moyenne. T'étais bon aux entraînements physiques et aux maniements des armes, le reste excepté la stratégie - qui est pas terrible - était légèrement en dessous. Il faut croire que non. Ce n'était pas assez stable. Finalement, tu perdais encore plus confiance en toi. Est-ce que cette année en plus, en valait vraiment la peine ? L'avenir nous le dira.

Tu t'ennuyais. Tu t'ennuyais terriblement. Dé-mo-ti-va-tion. Voilà le bon mot. Tu revoyais et ne comprenais pas les mêmes choses, tu faisais les mêmes erreurs : mais tu es con ? Enfin, le fait que Jamira n'était plus à tes côtés et qu'Akil ne passait même plus te voir, te déprimait complètement. Ne parlons même pas des parents qui te mettaient la pression et ne cessaient de te faire culpabiliser. Mais qu'est-ce que t'y pouvais, honnêtement ? T'aimerais retrouver ta volonté, vraiment. Mais tu ne te sentais plus à ta place. Qu'est-ce que tu fiches ici ?

N'allons pas faire durer plus longtemps les choses. Tu échoues de nouveau lamentablement - ou avec moins d'élégance, comme une merde - cette seconde chance. OH ! Mais, mais attends ! Tu en as encore une ! Oh ! Merveilleux ! Non, non tu ne crois pas. Déjà, tu ne comprenais pas. Tu avais les capacités, les connaissances - que tu jugeais suffisantes - qu'est-ce qu'il te manquait bon sang ? Quel était le problème ?

D'accord d'accord je vois, je vois. On se fout clairement de ma poire, c'est ça ? Mais qu'est-ce qu'ils ont contre moi à la fin ?! C'EST UNE BLAGUE ? J'AI PASSE TOUTES CES ANNEES POUR RECOLTER CA ? CE DEUXIÈME GROS NON DANS MA GROSSE TRONCHE ? MAIS J'AI PERDU TOUT CE TEMPS POUR RIEN EN FAIT ?!
▬ Mec calm-
GENIAL, JE SUIS HEUREUX, TELLEMENT HEUREUX QUE JE VAIS ALLER FÊTER CE DEUXIEME ECHEC TOUT SEUL CHEZ MOI, TIENS. YOUPI. JE VAIS FAIRE QUOI MAINTENANT ? JE VAIS ETRE RECONNU COMME L'ECHEC DE NEL-PRILLA ? J'AI PAS D'AVENIR, HEIN ? TA TROISIÈME CHANCE TU PEUX TE LA FOUTRE LA OU J'PENSE ! Tu donnes un violent coup de pied contre le mur. T'es stupide. Ça te fait tellement mal que tu t'immobilises un petit instant pour ne pas hurler de douleur. Puis tu pars en claquant la porte. Ecole de merde !

La goutte d'eau a visiblement fait déborder le vase. T'avais besoin d'hurler pour t'exprimer, cette fois. Ah, si quelqu'un t'aurais tendu une corde à ce moment-là, tu te serais pendu. Tu t'en rappellera toute ta vie de cette double claque. Elle a bien laissé sa trace - histoire de te rappeler à quel point t'es capable de rater les choses doublement - Tu commençais même à te dire si t'étais un gros malchanceux. Ou juste trop con pour rater un examen deux fois. La deuxième semble être la bonne réponse. Bref, il ne manquait plus qu'à annoncer la nouvelle à tes parents. [...]

Deux ans plus tard.

Tu vagabondes, tu erres, tu squattes. L'allure d'un clochard, la petite barbe, la mine d'un zombie. Ouais, pas facile de trouver un travail comme ça. On peut dire que ton exclusion a été violente après la dispute. Tu ne comprenais toujours pas la réaction de tes parents. Jamais, jamais tu n'imaginais qu'ils te rejetteraient de cette manière un jour. Enfin, c'était plus ton père de ce côté là. Il n'y était pas allé de mains mortes et avait osé t'infliger quelques coups. Mais bon, tu te disais que tu n'as jamais été très proche de lui non plus. Aucun des deux ne travaillaient, mais ce n'était pas une raison pour jeter LEUR FILS dehors. Tu te poses des questions. Chaque jour. Tu viens à te mépriser. A les mépriser. A mépriser tout le monde. Tu te voyais véritablement comme un déchet, mais ne faisais pas vraiment d'efforts pour changer ton mode de vie. Tu te souviens d'un jour, où ta mère t'avais proposé de revenir : "Ton père a fait une grosse erreur, il le regrette. Reviens s'il te plaît !". T'avais ris jaune. Très jaune.
Tu ne comprenais plus rien.
Puis, il était trop tard.

Au final, tu avais réussi à obtenir un petit boulot de vendeur de plage. Ça ne te rapportait pas des masses, mais c'était déjà pas mal.

Il y a trois mois tout juste, tu décides de recommencer à zéro. De tout changer. Tout oublier. Tu as du faire tes preuves, te montrer chez les Minotaurs. Là au moins, on t'acceptait. Tu as perdu trop d'années à vivre misérablement, ça ne pouvait plus durer.

•• FASCINATING


•• PSEUDO;  Mi./Moopy     •• SEXE;  F       •• AVATAR;  cain - hamlet machine   •• COMMENT T'ES VENU SUR BANG BRO ?; par une québécoise que jém boku no pico & qu'a un perso qui parlage comme ça     •• UN AVIS/SUGGESTION ?; les raviolis, ananas, frites, ice tea y'a que ça de bon B)     •• DC ?; Non.
Revenir en haut Aller en bas

Date d'inscription : 14/03/2015
Messages : 124
Catégorie :
  • AS1
Présentation : A Star-Crossed Wasteland
Fiche de liens : Unbreakable
Crédits : 123

MessageSujet: Re: vers l'infini et au-delà ζ done   Lun 27 Juil - 16:56

THAILO BONGKOL

Bienvenue sur BANG! Hello toi! Content de voir que tu as finis ta fiche, j’aime beaucoup ♥ Ton personnage me fais bien rire, je sens que ça va mettre de la vie dans nos space shenanigans, ça c’est sûr. J’ai aimé l’histoire aussi, j’ai eu mal pour lui de le voir s’être planté deux fois comme ça, pauvre petite chose. Allez, rien à redire, c’est tout bon, bienvenue à bord love!


• • •


INTRIGUE DU FORUM
RELATIONS
JOURNAL DE RP
LISTE DES MÉTIERS
DEMANDES DE VAISSEAUX
DEMANDES DE LOGEMENTS





Oh this is all we’ve got, oh we do what we’ve been taught.
We’re not cynics, we just don’t believe a word you say, we’re not critics, we just hate it all anyway.
© thailo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

vers l'infini et au-delà ζ done

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» "Vers l'infini et au-delà - Buzz l'Eclair" [Zack Evans/Sunggyu Kim]
» Vers l'infini et l'eau de là
» Vers l'infini et au-delà...
» Vers l'infini et au delà! ...ah non, ça c'est Buzz l'éclair!
» Vers l'infini et au-delà ! Aïlin - Natalee and others

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BANG ! :: écrits :: fragments d'étoiles :: trou noir-